Free access
Issue
Ann. For. Sci.
Volume 47, Number 5, 1990
Page(s) 461 - 481
DOI http://dx.doi.org/10.1051/forest:19900505
Ann. For. Sci. 47 (1990) 461-481
DOI: 10.1051/forest:19900505

Zonation biogéographique des Alpes dauphinoises à partir de l'étude comparative des sapinières à Abies alba et des pessières à Picea abies

M Oberlinkelsa, G Cadela, G Pautoua and B Lachetb

a  Université Joseph Fourier, laboratoires d'écologie végétale, BP 53X
b  CEA/CENG, département de recherche fondamentale/groupe informatique, BP 85X, 38041 Grenoble cedex, France

Résumé - Si les biologistes s'accordent pour distinguer 3 entités phytogéographiques principales dans l'arc alpin (Alpes externes, Alpes intermédiaires, Alpes internes) cette unanimité disparaît quand il s'agit d'en fixer les limites respectives. Les auteurs abordent ce problème dans les Alpes dauphinoises, à la latitude de Grenoble. Les interprétations proposées reposent sur un traitement statistique effectué sur 274 relevés phytoécologiques et plus de 300 espèces ligneuses et herbacées. Ces relevés appartiennent à des hêtraies-sapinières et sapinières-pessières et se distribuent sur un transect W-E depuis la Chartreuse jusqu'au Briançonnais. Ce choix se justifie par le fait que le hêtre, le sapin et l'épicéa sont largement représentés dans les Alpes dauphinoises et constituent les espèces majeures dans la plupart des peuplements montagnards. Des AFC** et des CAH*** effectués sur ce corps de données ont conduit les auteurs à préciser les caractéristiques phytogéographiques de chaque type de peuplement. En outre, une analyse des relevés par la méthode de l'information mutuelle a débouché sur une caractérisation des différents secteurs et sous-secteurs à l'aide d'espèces herbacées ayant une distribution et une écologie bien affirmées. Les auteurs discutent la validité des découpages qu'ils avaient proposés dans un travail antérieur (Cadel et Pautou, 1984) : la division des Alpes internes en 2 sous-secteurs est confirmée par les analyses multidimensionnelles; en revanche, la partition des Alpes intermédiaires en 2 sous-secteurs ne s'impose pas avec la même netteté.


Abstract - Biogeographic zonation of the Dauphiné Alps based on a comparative study of Ables alba fir plantations and Picea abies spruce plantations. Biologists have distinguished 3 phytogeographical areas in the alpine range: the external Alps, intermediate and internal Alps; however, their respective limits have not yet been determined. This problem has been studied in the Dauphiné Alps, on a latitude with Grenoble. The interpretations put forward are based on a statistical analysis of 274 phytoecological samples and over 300 herbaceous and ligneous species. These samples involved beech - fir and fir- spruce stands and were distributed along a W-E transect from Chartreuse to Briançon. This selection was made due to the fact that the beech, the fir and the spruce are heavily represented in the Dauphiné Alps and constitute the main species found in most mountainous populations. FAA (factorial agreement analysis) and HAC (hierarchic ascending classification) carried out on the total data resulted in the determination of phytogeographic characteristics of each type of population. In addition, sample analysis via the mutual information method resulted in a characterization of the various sectors and subsectors using herbaceous species with a well established distribution and ecology. The validity of the divisions which the authors had proposed in a former study is discussed (Cadel and Pautou, 1984): the division of the internal Alps into 2 subsectors is corroborated by multidimensional analysis; however, the division of the intermediate Alps into 2 subsectors is not as clear-cut.


Key words: Abies alba / western Alps / statistical analysis / indicator species / phytoecology / Picea abies

Mots clés : Abies alba / Alpes occidentales / analyse statistique / espèce indicatrice / phytoécologie / Picea abies