Free access
Issue
Ann. For. Sci.
Volume 47, Number 5, 1990
Page(s) 495 - 508
DOI http://dx.doi.org/10.1051/forest:19900507
Ann. For. Sci. 47 (1990) 495-508
DOI: 10.1051/forest:19900507

Simulation de la variabilité de la photosynthèse hivernale du douglas (Pseudotsuga menziesii Mirb) dans les conditions climatiques françaises

E Choisnela, V Jacqa, JM Guehlb and G Aussenacb

a  Météorologie nationale, subdivision d'agrométérologie, 2 avenue Rapp, 75007 Paris
b  INRA, centre de Nancy, station de sylviculture et production, laboratoire de bioclimatologieécophysiologie, Champenoux, 54280 Seichamps, France

Résumé - Sur la base d'un modèle mathématique simple mis au point dans une étude antérieure (Guehl et al, 1985), une simulation du fonctionnement photosynthétique hivernal du douglas a été effectuée pour 96 stations du réseau de la Météorologie nationale française entre les années 1949 et 1985, permettant l'étude de la variabilité spatio-temporelle de la potentialité de photosynthèse hivernale du douglas en France. Contrairement aux régions boréales, continentales et de montagne, à hivers rigoureux, les zones de plaine en France se caractérisent globalement par des potentialités significatives d'assimilation carbonée en dehors de la période de croissance. Au nord-est d'une ligne passant par Paris et Lyon, ces potentialités sont faibles et présentent une forte variabilité interannuelle. Au sud-ouest de cette ligne, les potentialités sont plus élevées et plus stables dans le temps.


Abstract - Simulation of the variability of winter photosynthesis of Douglas fir (Pseudotsuga menziesii Mirb) under French climatic conditions. By means of a mathematical model developed in a previous study (Guehl et al, 1985) a simulation of the winter photosynthetic functioning of Douglas fir was carried out between 1949 and 1985 on the basis of climatological data from 96 stations of the national meterological network in France, thus allowing the assessment of the geographic and time variability of the winter photosynthetic potentialities in France. Contrarily to regions with severe winters of higher latitude or altitude, or more continental climates, there are significant photosynthetic potentialities outside the growing period in the low elevation regions of France (fig 5). North-east of a line running through Paris and Lyon (figs 6, 7, 8), these potentialities are low and exhibit a high time variability (table II). South-west of that line the potentialities are higher and become more stable with time.


Key words: Douglas fir / winter photosynthesis / mathematical modelling / simulation / geographic and time variability

Mots clés : douglas / photosynthèse hivernale / modèle mathématique / simulation / variabilité spatio-temporelle