Free access
Issue
Ann. For. Sci.
Volume 48, Number 1, 1991
Page(s) 15 - 28
DOI http://dx.doi.org/10.1051/forest:19910102
Ann. For. Sci. 48 (1991) 15-28
DOI: 10.1051/forest:19910102

Genetic variation of the Croatian beech stands (Fagus sylvatica L): spatial differentiation in connection with the environment

B Compsa, B Thiebautb, I Sugarc, I Trinajsticd and M Plazibatc

a  Université de Bordeaux I, Département de Biologie Végétale, Avenue des Facultés, 33405 Talence Cedex
b  Centre Louis Emberger, CNRS, BP 5051, 34033 Montpellier Cedex; Institut de Botanique, Université des Sciences et Techniques du Languedoc, rue Auguste Broussonnet, Montpellier, France
c  Botanicki Zavod, Fakulteta Sveucilista u Zagrebu, Marulicev trg 20/11, 41000 Zagreb
d  Sumarski Fakultet, Simunska Cesta, 4100 Zagreb, Yugoslavia

Abstract - Thirty-five beech stands located in Croatia, (Yugoslavia) have been analysed using 6 polymorphic enzymatic loci. Three of them (PX-1, PX-2, GOT-1) seem to be more or less influenced by selection since their allelic frequencies are related to climatic conditions. The total gene diversity is higher for only 1 out of 6 loci in the continental region. Discriminant analyses on allelic frequencies show that the Mediterranean Seslerio-Fagetum which grows in rather dry conditions, is an association apart; and a significant difference exists between 2 groups of Mediterranean beechwoods located in the highlands and on the plain, respectively. A general tendency towards a heterozygotic deficit occurs with the same significance in both regions. Multilocus F-statistics reveal that the total genotypic differentiation and its 2 components (intra- and interpopulations) do not differ between the 2 regions.


Résumé - La variation génétique des hêtraies croates (Fagus sylvatica L) : différenciation spatiale en relation avec l'environnement. Trente-cinq hêtraies localisées en Croatie (Yougoslavie) ont été étudiées à l'aide de 6 marqueurs enzymatiques polymorphes. Trois d'entre eux (PX-1, PX-2, GOT-1) semblent plus ou moins soumis à la sélection, en particulier parce que leurs fréquences alléliques varient parallèlement aux conditions climatiques. La diversité allélique totale est plus élevée pour 1 locus sur 6 seulement, en région continentale. Deux analyses discriminantes sur les fréquences alléliques montrent : - que le Seslerio-Fagetum méditerranéen qui caractérise des stations relativement sèches représente une association originale; - une différence significative entre 2 groupes de hêtraies méditerranéennes en fonction de leur localisation soit en montagne, soit à basse altitude. Une tendance générale se manifeste vers un déficit en hétérozygotes de même importance dans les deux régions. Les F-statistiques montrent que la différenciation génotypique totale, aussi bien que ses 2 composantes (intra- et interpopulations) ne sont pas différentes d'une région à l'autre.


Key words: genetic differentiation / beech population / Croatia / geographic variation

Mots clés : différenciation génétique / hêtraie / Croatie / variation géographique