Free access
Issue
Ann. For. Sci.
Volume 48, Number 3, 1991
Page(s) 267 - 278
DOI http://dx.doi.org/10.1051/forest:19910303
Ann. For. Sci. 48 (1991) 267-278
DOI: 10.1051/forest:19910303

The humus of a "Parabraunerde" (Orthic Luvisol) under Fagus sylvatica L and Quercus robur L and its modification in 25 years

L Beyera, HP Blumea and U Irmlerb

a  University of Kiel, Institute of Plant Nutrition and Soil Science, Hermann-Rodewald Strasse 2
b  University of Kiel, Research Station of Ecosystems and Ecotechnics, Olshausenstrasse 40-60, 2 300 Kiel 1, Germany

Abstract - The humus of a loamy Orthic Luvisol containing a rich soil fauna formed on a boulder marl in the low-lying plain in the northwest of Germany near the Baltic sea under beech and oak with a mull humus was investigated in 1965 and 1986. Using a wet chemical procedure litter (proteins, polysaccharides, lignins) and humic components (fulvic and humic acids, humins) were separated. The results were combined with micro- and macromorphological observations and microbiotic and zootic investigations. The humus body has changed during the past 25 years. Decreasing bioturbation has induced a differentiation of the horizons in the organic layer, an accumulation of litter components and the development of an L- and an Oh-layer. The Of-layer has become tangled and laminated. The pH has decreased by half a unit. The translocation of fulvic acids has increased and the first signs of podzolization have been documented. The intensity of decomposition and humification has decreased during the past 25 years and therefore the humus form has changed from mull to moder. The main reason for this may be the decline of the earthworm population because of the lower pH and the deficiency of calcium as a consequence of the acid and proton input by air pollution.


Résumé - L'humus d'un «Parabraunerde» (sol brun lessivé) sous hêtre (Fagus sylvatica L) et chêne rouvre (Quercus robur L) et son évolution au cours des 25 dernières années. L'humus du sol d'une hêtraie-chênaie à mull a fait l'objet de recherches et d'analyses comparées en 1965 et 1986. Il s'agit d'un sol brun lessivé limoneux, biologiquement actif, sur marnes morainiques d'une plaine basse de l'Allemagne du Nord près de la Baltique. On a procédé au fractionnement par voie humide des composés des litières (protéines, polysaccharides, lignine) et des composés humiques (acides fulvique et humiques, humines). Les résultats obtenus ont été confrontés avec les observations de micro- et macromorphologie, ainsi qu'avec les résultats des études microbilogiques et fauniques. Les humus se sont transformés au cours des 25 dernières années. La diminution de l'activité faunique a provoqué une différenciation plus marquée des horizons organiques, une accumulation en surface des composés de la litière, et enfin le développement d'une couche L et d'une couche Oh. La couche Of a pris l'aspect enchevêtré et laminé. Le pH a diminué d'une demi-unité. L'entraînement en profondeur des acides a augmenté et les premiers symptômes de la podzolisation apparaissent. En raison du ralentissement de la décomposition des litières et de l'humification, au cours des 25 dernières années, le type d'humus est passé du mull au moder. La principale cause de cette transformation semble résider dans la décroissance de la population de lonbrics, liée à la baisse du pH et au déficit en calcium, conséquence de l'apport des protons et de produits acides liés à la pollution atmosphèrique.


Key words: humus morphology / humus chemistry / Orthic Luvisol / soil acidification / humus transformation

Mots clés : morphologie de l'humus / chimie de l'humus / sol brun lessivé / acidification du sol / transformation de l'humus