Free access
Issue
Ann. For. Sci.
Volume 48, Number 4, 1991
Page(s) 453 - 468
DOI http://dx.doi.org/10.1051/forest:19910408
Ann. For. Sci. 48 (1991) 453-468
DOI: 10.1051/forest:19910408

Recherche de propriétés intrinsèques du bois pouvant expliquer la sensibilité à la gélivure de Quercus petraea (Liebl) et Q robur (L)

B Cinottia, b

a  École nationale du Génie Rural, des Eaux et des Forêts, laboratoire de recherche en sciences forestières 14, rue Girardet, 54042 Nancy Cedex
b  INRA, station de recherches sur la qualité des bois, centre de Nancy, 54280 Champenoux, France

Résumé - la comparaison, au sein de populations de chênes du Centre et de l'Est de la France, des arbres ayant gélivé et des arbres ayant résisté au froid a établi la grande variabilité de la sensibilité à la gélivure et l'existence de facteurs individuels prédisposants (densité, humidité hivernale, angle de fil du bois, retraits, nombre de rayons ligneux, surface des vaisseaux du bois initial, largeur de cerne). Cette façon de qualifier le bois des arbres ayant gélivé a apporté des compléments d'information à toutes les investigations récentes sur les facteurs prédisposants stationnels et sylvicoles. Toutefois, certains éléments anatomiques qui semblent impliqués dans le phénomène, tels que les rayons ligneux, n'ont pas pu être étudiés avec tout le détail nécessaire et souhaité.


Abstract - Investigation of the intrinsic properties of wood for explaining the occurrence of frost-crack in Quercus petraea (Liebl) and Q robur (L). Comparison, within oak stands from central and eastern parts of France, of frost-cracked and sound trees has established the great variability of sensitivity to frost-crack and the existence of individual predisposing factors (specific gravity, winter moisture content, grain angle, shrinkage, number of rays, early wood vessel cross sectional area and ring width). These methods of characterizing the wood of frost-cracked trees have brought complementary information to all recent research about site and silvicultural predisposing factors. Nevertheless, some anatomical features, supposedly linked with frost-crack occurrence, such as rays, have not been studied in a sufficiently detailed way.


Key words: wood / frost / crack / variability / anatomy / Quercus

Mots clés : bois / gélivure / variabilité / anatomie / Quercus