Free access
Issue
Ann. For. Sci.
Volume 48, Number 5, 1991
Page(s) 489 - 495
DOI http://dx.doi.org/10.1051/forest:19910501
Ann. For. Sci. 48 (1991) 489-495
DOI: 10.1051/forest:19910501

Comparison of three cold storage methods for Norway spruce (Picea abies Karst) bare root seedlings: consequences on metabolic activity of ectomycorrhizae assessed by radiorespirometry

K Al Abras, F Le Tacon and F Lapeyrie

INRA, Centre de Recherches Forestières de Nancy, Champenoux, 54280 Seichamps, France

Abstract - Bare root forest tree seedlings are very sensitive to environmental factors, including cold storage. The metabolic activity of 2 types of ectomycorrhizae of Norway spruce seedlings, after cold storage for 2 weeks under 3 experimental conditions, was compared using radiorespirometry. The mycorrhizal type B00 had a lower metabolic activity before treatment and, was more resistant to cold storage than the A12 type. These observations were in general agreement with previously published field experiments, where B00 became dominant and A12 was suppressed after cold storage and transplanting. Ectomycorrhizal fungi could be selected according to these criteria for controlled nursery inocculation. Storage at 4 °C in polyethylene bags did not affect the metabolic activity of ectomycorrhizae, unlike other storage conditions.


Résumé - Comparaison de trois méthodes de conservation au froid de plants à racines nues d'épicéa commun (Picea abies Karst). Conséquences sur l'activité métabolique des ectomycorhizes. Les plants forestiers à racines nues sont particulièrement sensibles à tous les facteurs du milieu, y compris durant les périodes de stockage à basse température. Les mycorhizes contrôlant la nutrition minérale du plant in situ, les dommages qu'elles subissent lors des opérations de stockage sont très certainement une des composantes de la crise de transplantation. L'activité métabolique de 2 types d'ectomycorhizes associées à des plants d'épicéa commun a été comparée par radiorespirométrie après deux semaines de stockage au froid. Nous avons mesuré : le dégagement de 14CO2 (fig 2) l'incorporation (fig 3) et l'absorption de 14C (fig 4) par des mycorhizes excisées en présence de [1-14C] glucose. Les plants ont été préalablement stockés durant deux semaines soit à -4 °C en sacs de polyéthylène clos, soit à +4 °C avec ou sans emballage. Avant stockage les mycorhizes de type B00 avaient une activité métabolique plus faible que celles de type A12, mais semblent mieux préservées après stockage. Ces résultats concordent avec des travaux publiés antérieurement et montrant que le type A 12 avait une faible capacité à se maintenir sur le système racinaire des plants après stockage et transplantation, alors que le type B00 devenait dominant dans les mêmes conditions. L'aptitude des champignons mycorhiziens à résister au stockage pourrait être un critère supplémentaire de sélection des souches destinées à l'inoculation contrôlée des pépinières. Parmi les techniques de stockage comparées, seul un stockage à +4 °C en sacs de polyéthylène n'affecte l'activité métabolique d'aucun des deux types de mycorhizes étudiés.


Key words: seedlings / cold storage / ectomycorrhizae / Norway spruce / radiorespirometry / nursery

Mots clés : plants / stockage au froid / ectomycorhizes / Epicéa commun / radiorespirométrie / pépinière