Free access
Issue
Ann. For. Sci.
Volume 49, Number 1, 1992
Page(s) 49 - 62
DOI http://dx.doi.org/10.1051/forest:19920105
Ann. For. Sci. 49 (1992) 49-62
DOI: 10.1051/forest:19920105

Génotypes et résistance mécanique radiale du bois de châtaignier (Castanea sativa Mill). Analyse d'un des facteurs explicatifs de la roulure

N Frascariaa, B Chansonb, B Thibautb and M Lefranca

a  Université de Paris-Sud, Laboratoire de systématique et écologie végétale, URA 121, bât 362, 91405 Orsay Cedex
b  Université de Montpellier 2, Laboratoire de mécanique générale des milieux continus, Equipe bois, URA 1214, CP 081, place E Bataillon, 34095 Montpellier Cedex 5, France

Résumé - Les études antérieures sur la roulure ont montré que très souvent cette fissuration tangentielle était un «accident» pouvant intervenir dans les phases successives de la transformation du bois, sous l'influence de mécanismes de natures très différentes. Un des facteurs expliquant la plus ou moins grande fréquence de ces «accidents» est la résistance mécanique radiale, en limite de cerne, du bois de châtaignier. Afin d'analyser les paramètres explicatifs de cette résistance, une analyse simultanée de la contrainte de rupture moyenne par un essai de flexion spécifique et de marqueurs enzymatiques par électrophorèse a été conduite sur 25 brins de taillis. Les résultats confirment que la résistance à la rupture radiale en limite de cerne est une caractéristique du fonctionnement de l'arbre et qu'il y a de très fortes présomptions pour que ce «fonctionnement moyen du cambium» soit sous dépendance génétique. L'influence apparente de paramètres anatomiques locaux comme la présence de bois de tension qui dépend a priori de l'histoire de l'arbre dans son environnement, nécessiterait une étude spécifique afin de maîtriser mieux cette cause de variabilité.


Abstract - Gene diversity and wood quality characteristics in chestnut (Castanea sativa Mill). Previous studies have shown that ringshake was often an "accident" occurring while felling, sawing, drying or even dyeing chestnut wood and resulting from the action of fairly different mechanisms. Wood radial mechanical strength at growth limit is a parameter explaining the more or less probability of ringshaking under given stress situations. In order to examine the factors governing this mechanical strength, simultaneous measurements of the mean radial rupture stress by a specific flexion test and of enzymatic tracers by electrophoresis were made on 25 coppice trees. It appears from the results that radial mechanical strength at growth ring limit is a characteristic of the tree growth and that this cambial activity is very probably under genetic control. Local anatomical features like wood tension, which is usually a result of tree history in its environment, seem to influence local mechanical strength. Further studies are necessary in order to gain a better understanding of these peculiar structure-mechanical properties relationships.


Key words: Castanea Sativa / ringshake / genotype / radial strength / wood

Mots clés : Castanea sativa / roulure / génotype / résistance mécanique radiale / bois