Free access
Issue
Ann. For. Sci.
Volume 49, Number 2, 1992
Page(s) 149 - 159
DOI http://dx.doi.org/10.1051/forest:19920205
Ann. For. Sci. 49 (1992) 149-159
DOI: 10.1051/forest:19920205

Response of Pinus taeda L to soil flooding and salinity

SR Pezeshki

Wetland Biogeochemistry Institute, Louisiana State University, Baton Rouge, LA, 70803 USA

Abstract - Seedlings of Pinus taeda L were subjected to soil flooding alone (F) and combined with salinity (FS) of 50 mol m-3. The flooding effects on soil were quantified by measuring soil redox potential. Soil redox potential remained in the range of +400 to +450 mV in control pots while it was reduced to -50 to -140 mV in flooded pots. Stomatal conductance (g) and net carbon assimilation (A) were reduced significantly under flooding alone and flood/salt combination treatments. Stomatal conductance averaged 120 mmol H 2O m-2 s-1 for control plants, while it averaged 51 and 45 mmol H2O m-2 s-1 for flooded (F) and flooded plus salt (FS) treatments, respectively. Net carbon assimilation was reduced from 5.82 μmol CO 2 m-2 s-1 (control plants) to 2.22 and 0.09 μmol CO2 m-2s-1 in F and FS plants, respectively. The reductions in g and A were statistically significant. Dry weight increment per plant was reduced from 24.38 g in control to 10.09 and 8.22 g per plant in F and FS treatments, respectively. The reduction represents 59% reduction in F and 66% reduction in FS treatment. Based on the present results, it is concluded that : 1), P taeda showed considerable sensitivity to saltwater treatment within the range of soil anaerobiosis and salinity tested; and 2), in areas where saltwater intrusion occurs frequently, regeneration and survival of this species will be adversely affected. The severity of such an impact is partially dependent upon the intensity of soil reduction and the concentration of salt in floodwater.


Résumé - Réponse de Pinus taeda L à l'inondation et à la salinité. L'effet d'une inondation (F) seule ou accompagnée par la salinité (50 mol/m3) sur le semis de Pinus taeda L a été déterminé. L'effet de l'inondation a été évalué en mesurant le potentiel d'oxydation et de réduction (Eh) du sol. Le potentiel d'oxydation et de réduction dans les pots témoins était compris entre +400 et +450 mV alors qu'il était réduit de -50 à -140 mV dans les pots inondés (fig 1). La conductance stomatique (g) et l'assimilation nette du carbone (A) ont été réduites de façon significative dans les pots soumis à l'inondation (F) d'une part et l'inondation/salinité (FS) d'autre part. La conductance stomatique moyenne était de 120 mmol H2O m-2s-1 dans les témoins et de 51 et 45 mmol H2O m-2s -1 pour les pots seulements inondés ou accompagnés par la salinité, respectivement. L'assimilation du carbone était réduite de 5,82 mol CO2 m-2 s-1 dans les témoins à 2,22 et 0,9 mol CO2 m-2 s-1 pour les pots F et FS, respectivement. La relation A-CI indique que l'inondation seul ou accompagnée par la salinité affecte la capacité de la photosynthèse du P taeda L par un puissant effet non stomatique, mais aussi de façon significative par la régulation stomatique (fig 4). L'augmentation du poids sec par plant a été significativement réduite de 24,38 g dans les témoins à 10,9 et 8,22 g dans les F et FS, respectivement (tableau II). Ces réductions représentent 59% et 66% pour les F et FS. Ces résultats suggèrent que : - le P taeda L montre une sensibilité considérable à l'eau salée dans les intervalles testés; - la régénération et la survie de cette espèce sont sérieusement affectées dans les endroits où l'intrusion de l'eau salée est assez fréquente. La sévérité de cet impact dépend partiellement de la diminution du potentiel de réduction du sol et du degré de salinité de l'eau.


Key words: flooding / forested wetlands / loblolly pine / photosynthesis / salt stress / stomatal conductance

Mots clés : inondation / photosynthèse / forêt inondée / salinité