Free access
Issue
Ann. For. Sci.
Volume 50, Number 3, 1993
Page(s) 257 - 272
DOI http://dx.doi.org/10.1051/forest:19930304
Ann. For. Sci. 50 (1993) 257-272
DOI: 10.1051/forest:19930304

Approche du déterminisme du rythme de croissance endogène des jeunes chênes pédonculés par modulation de l'intensité lumineuse

P Barnolaa, D Alatoub, C Parmentiera and C Vallona

a  Laboratoire de Biologie des ligneux, Faculté des Sciences, BP 239, 54506 Vandoeuvre Cedex, France
b  Institut des Sciences de la Nature, Université de Constantine, Constantine, Algérie

Résumé - À l'obscurité, la croissance rythmique est déstabilisée, elle devient continue. Le marquage par la [14C]-DMO montre que le bourgeon terminal est le centre utilisateur dominant. L'expression temporelle du rythme, à l'inverse de l'expression spatiale, subit des variations importantes lorsque les plantes sont cultivées avec une alternance lumière/obscurité. De très faibles intensités lumineuses sont capables de restaurer la croissance rythmique de plantes initialement cultivées à l'obscurité. Si les fortes intensités lumineuses ne modifient pas les caractéristiques de la croissance rythmique endogène, elles favorisent l'installation de la ramification. La croissance rythmique endogène est un processus complexe où l'expression temporelle, aisément malléable, est vraisemblablement en grande partie sous l'influence de corrélations à longue distance et l'expression spatiale, très stable, dépendante de corrélations à courte distance extra- et intra-apicales. L'hypothèse est faite selon laquelle l'allocation glucidique occuperait une place importante dans les corrélations impliquées dans la croissance rythmique endogène du chêne pédonculé.


Abstract - Study of the determinism of endogenous rhythmic growth of young common oak by light modulation. In darkness, rhythmic growth is disturbed and becomes continuous. [14C]-DMO labelling shows that the apical bud is the main sink. Unlike the spatial component, the temporal component undergoes strong variations when plants are grown under alternating light and dark conditions. Very weak light intensities are able to restore rhythmic growth of plants initially grown under dark conditions. Strong light intensities do not change endogenous rhythmic growth characteristics but allow branching. Endogenous rhythmic growth is an intricate problem where the rather labile temporal component is probably largely under the influence of long-distance correlations and the very stable spatial component is dependent on extra- and intra-apical short-distance correlations. The glucidic allocation appears to be important in the correlative control of endogenous rhythmic growth in Quercus robur.


Key words: rhythmic growth / spatial component / temporal component / common oak / darkness / light intensity

Mots clés : croissance rythmique / expression spatiale / expression temporelle / chéne pédonculé / obscurité / intensité lumineuse