Free access
Issue
Ann. For. Sci.
Volume 50, Number 5, 1993
Page(s) 417 - 423
DOI http://dx.doi.org/10.1051/forest:19930501
Ann. For. Sci. 50 (1993) 417-423
DOI: 10.1051/forest:19930501

Whole shoot hydraulic resistance in Quercus species measured with a new high-pressure flowmeter

MT Tyreea, B Sinclairb, P Luc and A Granierc

a  US Department of Agriculture, Forest Service, Northeastern Forest Experiment Station, PO Box 968, Burlington, Vermont, 05402 USA
b  INRA, Laboratoire de Physiologie Intégrée de l'Arbre Fruitier, 63039 Clermont-Ferrand
c  INRA, Laboratoire d'Écophysiologie Forestière, 54280 Champenoux, France

Abstract - Whole shoot resistance to water flow was measured in 4 species of oak, Quercus robur L, Q petraea Matt Liebl, Q pubescens Willd, and Q rubra L. Shoots were 1.1 to 1.5 m long with 16-19 mm basal wood diameter and were 4-8 yr old. Whole shoot resistances accounted for 20-40% of the total resistance to water flow from soils to leaves based on comparisons with literature values. Leaf blade resistances accounted for 80-90% of total shoot resistances measured in this study. Stem resistances to water flow were ≈ twice as large in Q robur than in the other species which had comparable stem resistances. Differences in shoot resistance between Q robur versus Q petrae are discussed in terms of the differential response of these species to drought in mixed stands.


Résumé - Mesure de la résistance au transfert de l'eau chez différentes espèces de chênes au moyen d'un nouveau fluxmètre haute pression. La résistance au transfert de l'eau de branches a été mesurée chez 4 espèces de chênes : Quercus robur L, Q petraea Matt Liebl, Q pubescens Willd et Q rubra L. Les branches avaient une longueur comprise entre 1,1 et 1,5 m, pour un diamètre de 16 à 19 mm à leur base, et étaient âgées de 4 à 8 ans. La comparaison des mesures avec des données de la littérature a montré que la résistance au transfert de l'eau dans les branches était de l'ordre de 20 à 40% de la résistance hydraulique totale, calculée entre le sol et les feuilles. La résistance au transfert dans les feuilles représentait de 80 à 90% de la résistance totale de la branche. Les résistances dans les parties ligneuses étaient environ deux fois plus élevées chez Q robur que chez les autres espèces, celle-ci montrant des valeurs comparables. Les différences de résistance hydraulique entre Q robur et Q petraea sont discutées en termes de différences de réponse à la sécheresse de ces espèces dans les peuplements mélangés.


Key words: Quercus / hydraulic resistance / water stress

Mots clés : Quercus / résistance hydraulique totale / résistance au transfert de l'eau