Free access
Issue
Ann. For. Sci.
Volume 51, Number 4, 1994
Page(s) 381 - 389
DOI http://dx.doi.org/10.1051/forest:19940404
Ann. For. Sci. 51 (1994) 381-389
DOI: 10.1051/forest:19940404

Use of soft X-radiography for early non-destructive detection of floral differentiation in Douglas fir buds (Pseudotsuga menziesii (Mirb) Franco)

M Bonhommea, P Doumasb, M Bonnet-Masimbertb and R Rageaua

a  INRA-Université Blaise-Pascal, Unité Associée Physiologie Intégrée de l'Arbre Fruitier (PIAF), Domaine de Crouelle, F63039 Clermont-Ferrand CEDEX 2
b  INRA, Station d'Amélioration des Arbres Forestiers, F45160 Olivet ,France

Abstract - Weekly X-radiographs were made of Douglas fir buds on growing shoots as a non-destructive method of detecting the onset of their meristem transition from a vegetative to a floral state. The same procedure was followed with sampled shoots to improve the interpretation of previous radiographs made of whole branches on the tree. There was clear evidence of the floral state about 60 d after the beginning of the flower-promoting treatment. Male and female cones were plainly distinguishable 75--80 d after the treatment. With this technique, it is possible to non-destructively follow the growth of floral primordia inside the buds. The technique can also be used to characterize bud samples on the basis of more accurate criteria than those of external morphology. Good results were obtained on freeze-dried buds, particularly for showing vascularization at the bud base.


Résumé - Utilisation de la radiographie aux rayons X pour une détection précoce de la différenciation florale des bourgeons du sapin de Douglas (Pseudotsuga menziesii (Mirb) Franco). Sur de jeunes plants de sapin de Douglas nous avons réalisé chaque semaine au cours du mois d'août 1991 une série de radiographies RX sur les bourgeons des pousses en croissance afin de mettre en évidence précocement, mais de façon non destructive, le passage de l'état végétatif à l'état floral. Les mêmes observations ont été faites en parallèle sur des pousses prélevées, pour affiner les interprétations des clichés réalisés sur rameaux en place sur l'arbre. Le passage à l'état floral a pu être détecté de façon certaine environ 60 j après le début d'application du traitement florifère. La distinction entre ébauches florales mâles et femelles ne fait plus de doute 80 j après cette même date. Cette technique permet donc de suivre de façon non destructive la croissance des ébauches à l'intérieur des bourgeons. Elle peut également être utilisée pour caractériser des lots de bourgeons sur des critères plus discriminants que ceux basés sur la seule morphologie externe. La technique est utilisable sur des rameaux lyophilisés chez lesquels elle permet, notamment, de mettre en évidence la vascularisation à la base des bourgeons.


Key words: Pseudotsuga menziesii / X-radiography / floral bud / floral initiation

Mots clés : Pseudotsuga menziesii / radiographie RX / bourgeon floral / initiation florale