Free access
Issue
Ann. For. Sci.
Volume 52, Number 2, 1995
Page(s) 89 - 102
DOI http://dx.doi.org/10.1051/forest:19950201
Ann. For. Sci. 52 (1995) 89-102
DOI: 10.1051/forest:19950201

An evaluation of decapitation as a method for selecting clonal Quercus petraea (Matt) Liebl with different branching intensities

R Harmer and C Baker

Forestry Commission Research Station, Alice Holt Lodge, Wrecclesham, Farnham, Surrey, GU10 4LH, UK

Abstract - The effect of decapitation on branch production in 5 clones of oak was observed over the 2 flushes of growth occurring during 1 season. Concurrent experiments were carried out under natural conditions in the nursery and 2 different temperature regimes in growth chambers. Decapitation had no effect on the number of buds becoming active but usually increased both the proportion of active buds forming branches and the number of branches produced during each flush. More branches were formed during the first flush of growth but the largest effect of decapitation occurred during the second flush. There were significant differences between clones but the clonal order of branchiness varied between flushes and treatment. Lower temperatures reduced the rate of shoot development but had only small effects on the length of new leading shoot and the proportion of buds becoming branches. The significance of these results for the selection of oaks with different branching patterns is discussed.


Résumé - Une évaluation de la décapitation comme méthode de sélection clonale de Quercus petraea (Matt) Liebl présentant différentes intensités de branchaison. Les effets produits par la décapitation sur la ramification observée sur 5 clones de chêne ont été étudiés au cours des 2 vagues de croissance se produisant en une saison. Des expériences sont effectuées simultanément en pépinière, dans des conditions naturelles, et en laboratoire, en ayant recours à 2 régimes de températures différents. La décapitation n'affecte en rien le nombre des bourgeons devenant actifs (tableau III), alors qu'elle augmente généralement à la fois la proportion de bourgeons actifs formant des branches et le nombre de branches produites pendant chaque vague de croissance (fig 4). Bien que la ramification soit plus fréquente sur le dernier cycle de l'année précédente que sur le premier cycle de l'année en cours, la décapitation a une plus grande influence sur la ramification dans le second cas que dans le premier (figs 5 et 6). Des variations significatives apparaissent d'un clone à l'autre, mais aussi selon le cycle de croissance considéré et selon les traitements (tableau IV). Il s'avère que les températures plus basses réduisent la vitesse de développement de la pousse, mais n'ont que peu d'effet sur la longueur de la nouvelle pousse apicale et la proportion de bourgeons donnant naissance à des branches (figs 2 et 3). La portée qu'ont ces résultats sur la sélection des chênes présentant des systèmes de ramification différents fait l'objet de discussions.


Key words: Quercus petraea / clone / bud / branching

Mots clés : Quercus petraea / chêne / clone / bourgeon / ramification