Free access
Issue
Ann. For. Sci.
Volume 52, Number 2, 1995
Page(s) 147 - 156
DOI http://dx.doi.org/10.1051/forest:19950205
Ann. For. Sci. 52 (1995) 147-156
DOI: 10.1051/forest:19950205

The effect of sucrose on the development of hybrid walnut microcuttings (Juglans nigra x Juglans regia). Consequences on their survival during acclimatization

D Chenevarda, C Jay-Allemandb, M Gendrauda and JS Frossarda

a  Unité associée Bioclimaiologie-PIAF (INRA - université Blaise-Pascal), domaine de Crouelle, 63039 Clermont-Ferrand cedex 02
b  INRA, station d'amélioration des arbres forestiers, 45160 Ardon, France

Abstract - We studied the effect of sucrose concentration in the root-development medium on the formation of adventitious roots and survival of microcuttings during acclimatization in 2 interspecific hybrid walnut (Juglans nigra n° 23 x J regia) clones. Sucrose increased the rooting percentage (fig 1), the number of adventitious roots (fig 2A) and the dry-matter content (table I) per rooted shoot. These effects were due to the energy properties of sucrose rather than to its osmotic function. High sucrose concentrations in the root-development medium (> 20 g·l-1) resulted in a high soluble carbohydrate content in the plantlets (fig 3), mainly located in roots and callus. The 2 clones showed different capacities in rooting and growth. Survival of microcuttings during acclimatization was not directly influenced by the sucrose concentration (fig 5) but was correlated with the number of adventitious roots (fig 6A) as well as with the number of leaves (fig 6B) present at the time of transfer to the growth chamber for each individual plant.


Résumé - Rôle du saccharose sur le développement des microboutures de noyers hybrides (Juglans nigra x Juglans regia). Conséquences sur leur taux de survie en acclimatation. Nous avons étudié l'effet de la concentration en saccharose dans le milieu de développement racinaire sur la formation de racines adventives et la survie de 2 clones d'hybrides interspécifiques de noyer (Juglans nigra 23 x Juglans regia). Les expériences montrent que l'enracinement nécessite la présence de saccharose dans le milieu (fig 1). Le saccharose augmente à la fois le taux d'enracinement, le nombre de racines adventives (fig 2A) et la quantité de matière sèche (tableau I) par pousse enracinée. Cet effet du saccharose est à relier à ses propriétés énergétiques plus qu'à son rôle osmotique. Les concentra- tions élevées en saccharose dans le milieu de développement (> 20 g·l-1) induisent aussi une teneur élevée en sucres solubles dans les pousses enracinées (fig 3), essentiellement des racines et du cal. Les 2 clones montrent des différences d'enracinement et de croissance. La concentration en saccharose dans le milieu de développement n'a pas d'effet sur la survie des microboutures pendant la phase dacclimatation. La survie des pousses enracinées des 2 clones augmente avec le nombre de racines adventives (fig 6A) et avec le nombre de feuilles étalées (fig 6B) présentes au moment de la phase de transfert en chambre climatisée.


Key words: walnut / rooting / sucrose / micropropagation / acclimatization / survival

Mots clés : noyer / enracinement / saccharose / micropropagation / acclimatation / survie