Free access
Issue
Ann. For. Sci.
Volume 52, Number 4, 1995
Page(s) 307 - 328
DOI http://dx.doi.org/10.1051/forest:19950402
Ann. For. Sci. 52 (1995) 307-328
DOI: 10.1051/forest:19950402

Variabilité intraspécifique chez le pin maritime (Pinus pinaster Ait) dans le sud-est de la France. I. Variabilité des populations autochtones et des populations de l'ensemble de l'aire de l'espèce

A Harfouchea, P Baradatb, CE Durela and J Pommeryc

a  INRA, laboratoire de génétique et amélioration des arbres forestiers, BP 45, Gazinet, 33610 Cestas
b  CIRAD, UR de biométrie, 2477, avenue du Val-de-Montferrand, BP 5035, 34032 Montpellier
c  INRA, domaine expérimental du Ruscas, 82237 Bormes-les-Mimosas, France

Résumé - Une plantation comparative de 25 provenances de pin maritime implantée en 1982 dans le sud-est de la France (massif des Maures) a été étudiée en 1988, 1989 et 1993. À l'échelle régionale, il existe une importante variabilité pour les caractères de vigueur (hauteur et diamètre) et pour la sensibilité à la cochenille Matsucoccus feytaudi mais une faible différenciation pour les caractères de forme (écart à la verticalité, coefficient de forme, angle d'insertion et grosseur des branches). Les analyses mettent, en revanche, en évidence une grande variabilité pour l'ensemble des caractères étudiés à l'échelle de l'aire de l'espèce. Les provenances atlantiques sont les plus vigoureuses et parmi les moins sensibles au ravageur. Les provenances corses sont hétérogènes pour les caractères de forme et présentent une grande sensibilité au ravageur. La provenance marocaine de Tamjout est complètement résistante à la cochenille. Les provenances du sud-est sont moyennes pour tous les caractères de forme et de vigueur mais très sensibles à M feytaudi. Ces résultats posent la question de l'intérêt des populations locales pour le développement sylvicole et la mise en oeuvre d'un programme d'amélioration génétique pour le sud-est de la France. L'alternative d'une hybridation interraciale comme méthode d'amélioration de l'espèce dans la région est discutée.


Abstract - Intraspecific variability in maritime pine (Pinus pinaster Ait) in the south-east of France. I. Variability in autochthonous populations and in the whole range of the species. A provenance trial of maritime pine comprising 25 provenances (table I) and located in the south-east of France was studied at 8, 9 and 13 years of age. The results show a high variability for growth and sensibility to the coccid Matsucoccus feytaudi at the regional level, but no differentiation for form traits (see table III, analysis 1). At the species range level, however, significant provenance differences appear for all characters (see table III, analyses 2 and 3). Atlantic provenances are the most vigorous and among the most resistant to the coccid (see figs 1 and 2). Corsican provenances show an intraracial variation for form and a great sensibility to the insect (see figs 1 and 2). The Moroccan origin appears to be completely resistant to the insect, while the south-eastern populations are intermediate for vigor and form but quite sensitive to the pest (see figs 1 and 2). These results raise the problem of the use of the local populations as reproductive material in the south-east. In this respect, interracial hybridization may be an alternative method for genetic improvement of maritime pine.


Key words: Pinus pinaster Ait / intraspecific variability / sensibility to Matcucoccus feytaudi

Mots clés : Pinus pinaster Ait / variabilité intraspécifique / sensibilité à Matsucoccus feytaudi