Free access
Issue
Ann. For. Sci.
Volume 52, Number 5, 1995
Page(s) 465 - 475
DOI http://dx.doi.org/10.1051/forest:19950506
Ann. For. Sci. 52 (1995) 465-475
DOI: 10.1051/forest:19950506

Tolérance au chlorure de sodium et sélectivité Na/K chez 3 races géographiques de pin maritime (Pinus pinaster Ait)

A Nguyen-Queyrensa, N Derréa, A Lamantb and P Seillacb

a  INRA, centre de recherches forestières de Bordeaux-Cestas, 33611 Cestas-Gazinet
b  Université de Bordeaux I, laboratoire de biologie et physiologie végétales, 33405 Talence, France

Résumé - À la suite d'un dépérissement dans des forêts de pin maritime sur la côte ouest de la France, 3 provenances géographiques de cette espèce sont testées pour leur tolérance au chlorure de sodium et leur sélectivité Na/K. Des semis âgés de 1 mois sont cultivés sur solution nutritive aérée contenant du NaCl (0 à 150 mM/l). Après 10 j de traitement, les plants sont pesés individuellement et les bilans ioniques en Na et K déterminés. Les 3 provenances diffèrent dans leur sensibilité au stress salin, et le classement trouvé est identique au comportement des arbres en forêt : ce résultat est en faveur de l'hypothèse du sodium comme un des facteurs responsables du dépérissement. Pour les jeunes plants, la tolérance au Na est essentiellement due à une plus forte sélectivité pour K aux dépens de Na, ce qui permet notamment le maintien de leur croissance. Le développement de biomasse plus important permettrait également à ces génotypes de retarder les effets toxiques de Na, par dilution de ce cation. Ces mécanismes physiologiques, mis en évidence à un stade de croissance précoce, sont à confirmer sur des plants plus âgés.


Abstract - Tolerance to sodium chlorure and Na/K selectivity in 3 provenances of maritime pine (Pinus pinaster Ait). Because of a maritime pine forest dieback on the west coast of France, 3 geographic provenances were tested for their tolerance to sodium chlorure and for their Na/K selectivity. Young seedlings (1 month old) were cultivated on aerated nutrient solution containing NaCl (0 to 150 mM/l). After 10 days of treatment, the 3 provenances differed in their sensibility to salinity, and the observed classification was found to be identical to the behavior of the trees in forest: this result supports the hypothesis of sodium as one of the factors responsible for the dieback. For these young plants, tolerance to Na was essentially due to a higher selectivity for K over Na, so that growth was maintained. A greater production of biomass would also allow these genotypes to delay the toxic effects of Na, by dilution of this cation. These physiological mechanisms, noted at an early growth stage, are to be confirmed on older plants.


Key words: Pinus pinaster / NaCl / potassium / growth

Mots clés : Pinus pinaster / NaCl / potassium / croissance