Free access
Issue
Ann. For. Sci.
Volume 52, Number 5, 1995
Page(s) 489 - 506
DOI http://dx.doi.org/10.1051/forest:19950508
Ann. For. Sci. 52 (1995) 489-506
DOI: 10.1051/forest:19950508

Facteurs et expression du polycyclisme juvénile chez le chêne rouge d'Amérique (Quercus rubra L) planté en conditions naturelles

A Cabanettes, F Courdier, C Meredieu and P Trichet

INRA, station de recherches forestières, centre de Bordeaux, BP 45, 33611 Cestas-Gazinet cedex, France

Résumé - II est montré, dans un essai installé en conditions naturelles sur un ancien sol agricole du sud-ouest de la France, que le chêne rouge d'Amérique (Quercus rubra L) est capable d'exprimer au stade juvénile plusieurs cycles de croissance (polycyclisme) dès la première année de plantation. Ce phénomène est apparu en 1992 uniquement si les plants étaient désherbés et n'a concerné qu'environ 1 tiers des plants désherbés. La fertilisation (NPK) ne semble pas avoir d'influence sur le polycyclisme. En revanche, ce sont les plants de plus petit diamètre initial et bénéficiant d'une alimentation en eau sans excès qui ont la plus grande probabilité de développer plus d'un cycle de croissance annuel. Le polycyclisme a eu pour conséquences une augmentation significative de l'accroissement en diamètre (+130%), de la ramification (qui passe de 24% en volume ligneux à 64%), et de la surface foliaire (+120%), et constitue de ce fait un avantage considérable pour la réussite de ce type de plantation. Son expression s'effectuant en partie sous forme de pousses-relais, il ne contribue pas à augmenter significativement la hauteur totale des plants la première année de leur installation.


Abstract - Factors and consequences of rhythmic growth on young American red oak in field conditions. In field conditions (ex-agricultural soils of south-west France), red oak is able to develop several growth flushes (polycyclism) in the 1st growing period of plantation. Polycyclism occurred only in the weeded treatment, and concerned one-third of weeded plants. NPK fertilization showed no influence on polycyclism. On the other hand, a significantly higher probability of polycyclism arose on small diameter plants or on plants without soil water excess. The consequences of polycyclism were an increase of diameter (+130%), leaf area (+120%) and ramification rate (from 24 to 64%). These advantages are very important for the success of this type of plantation. Polycyclic shoots were frequently basal shoots, and did not increase significantly the total tree height.


Key words: growth / lamma shoots / leaf area / branching / American red oak

Mots clés : croissance / polycyclisme / ramification / surface foliaire / chêne rouge