Free access
Issue
Ann. For. Sci.
Volume 53, Number 2-3, 1996
Page(s) 383 - 388
DOI http://dx.doi.org/10.1051/forest:19960220
Ann. For. Sci. 53 (1996) 383-388
DOI: 10.1051/forest:19960220

Studies on virus infection of diseased Quercus robur (L) from forest stands in northern Germany

C Büttner and M Führling

Universität Hamburg, Institut für Angewandte Botanik, Abteilung Pflanzenschutz, Marseiller Str 7, 20355 Hamburg, Germany

Abstract - Virus-like symptoms such as distinct chlorotic lesions, ringspots and chlorotic mottle were observed on leaves of oak trees and seedlings (Quercus robur L) growing at several forest stands and nurseries in north Germany. The same symptoms were induced on young oak seedlings after grafting. The causing agent was not transmissible by mechanical inoculation of plant sap to indicator plants. Investigations by serological means demonstrated that the agent of virus-like symptoms of oak is not related to tobacco mosaic virus, tobacco necrosis virus, brome mosaic virus and cherry leafroll virus, which have previously been detected in forest trees and soil of other forest ecosystems. Further studies with leaf tissue confirm the detection of double-stranded RNA (dsRNA) indicated at 1.5 to 2.0 kbp in oak with and without symptoms, which leads to the hypothesis that the particles belong to the cryptic virus group.


Résumé - Analyse d'une infection virale sur Quercus robur(L) dans les peuplements du nord de l'Allemagne. Des symptômes soupçonnés d'être d'originale virale, se caractérisant par des lésions chlorotiques distinctes, des taches annulaires et des marbrures, ont été observés sur des chênes (Quercus robur L) et sur leurs semis dans plusieurs forêts et pépinières du nord de l'Allemagne. L'agent causal a pu être transmis par greffage à de jeunes plants qui ont développé des symptômes caractéristiques de la maladie. Cet agent n'est pas transmissible par inoculation mécanique de sève à des plantes indicatrices. Les approches sérologiques ont montré que l'agent causal de cette maladie du chêne n'a aucun lien avec les virus de la mosaïque du tabac, de la nécrose du tabac, de la mosaïque du brome et de l'enroulement de feuilles du cerisier précédemment détectés sur les arbres et dans les sols d'autres écosystèmes forestiers. L'étude des tissus foliaires de chêne infecté confirme la présence d'ARN double brin de 1,5 à 2,0 kbp, quel que soit le niveau de développement des symptômes. L'ARN double brin mis en évidence est probablement dû à des virus appartenant au groupe des virus cryptiques.


Key words: Quercus robur (L) / ringspots / mottle graft-transmissible / virus / dsRNA

Mots clés : Quercus robur (L) / taches annulaires / marbrure / transmission par greffage / virus / ARN á double brin (dsRNA)