Free access
Issue
Ann. For. Sci.
Volume 53, Number 6, 1996
Page(s) 1153 - 1166
DOI http://dx.doi.org/10.1051/forest:19960609
Ann. For. Sci. 53 (1996) 1153-1166
DOI: 10.1051/forest:19960609

Genetic variation of the pilodyn-girth relationship in Norway spruce (Picea abies L [Karst])

P Rozenberg and H Van de Sype

Station d'amélioration des arbres forestiers, Inra-Orléans, 45160 Ardon, France

Abstract - Genetic variability in the relationship between pilodyn pin penetration (an indirect measure of wood density) and stem girth of individual trees was assessed at three levels (provenance, family [half-sib] and clone) in 15-year-old Norway spruce. The relationship between pilodyn and girth was found to be linear at all three levels, but estimated parameters of the linear regression differed among genetic entities at the three genetic levels: provenance, family and clone. Hence, accuracy of models relating wood density to stem growth is increased when using parameters specific to the genetic entity of interest. Nevertheless, model parameters for specific genetic entities were moderately correlated with mean values for pilodyn and girth. Therefore, and at least at clone level, selecting for high girth is a way to select for low intra-clone variability for wood density.


Résumé - Variabilité génétique de la relation pilodyn-circonférence chez l'épicéa commun (Picea abies L [Karst]). La variabilité génétique de la relation entre la profondeur de pénétration de l'aiguille du pilodyn (une méthode indirecte de mesure de la densité du bois) et la circonférence de la tige a été étudiée aux niveaux provenance, famille (demi-frères) et clone chez des épicéas communs âgés de 15 ans. Cette relation peut être décrite de façon satisfaisante pour tous les génotypes à tous les niveaux par un modèle linéaire simple. Mais il existe des différences significatives entre génotypes pour les paramètres de cette relation linéaire aux trois niveaux génétiques provenance, famille et clone. Donc la précision d'un modèle décrivant la relation entre densité du bois et croissance en grosseur de la tige est accrue quand on utilise les paramètres calculés au niveau du génotype plutôt que ceux calculés au niveau général. La forte relation entre paramètres des modèles et moyennes des génotypes pour les variables étudiées suggère l'idée que les modèles génotypiques peuvent se déduire d'un modèle général. Cette relation signifie également qu'en sélectionnant pour une circonférence élevée on sélectionne des génotypes ayant une plus faible variabilité intraclone pour la densité du bois.


Key words: spruce / pilodyn-girth relationship / genetic variation / wood / growth

Mots clés : épicea / relation pilodyn-circonférence / variabilité génétique / bois / croissance