Free access
Issue
Ann. For. Sci.
Volume 54, Number 1, 1997
Page(s) 83 - 106
DOI http://dx.doi.org/10.1051/forest:19970107
Ann. For. Sci. 54 (1997) 83-106
DOI: 10.1051/forest:19970107

Analyse diallèle et intégration de la sensibilité à la rouille courbeuse dans le programme d'amélioration du pin maritime

P Baradata and ML Desprez-Loustaub

a  Inra et unité de recherche biométrie du Cirad-CP, 2477, avenue du Val-de-Montferrand, BP 5035, 34032 Montpellier cedex 1
b  Station de pathologie végétale, centre de recherches Inra de Bordeaux, 71, avenue E-Bourleaux, BP 81, 33883 Villenave-d'Ornon cedex, France

Abstract - Diallel analysis and integration in the breeding program of maritime pine of sensitivity to twisting rust. Maritime pines of the Landes provenance from two diallel mating designs have been studied between the third and fifth growing seasons for sensitivity to twisting rust (Malampsora pinitorqua), growth and phenology. The best criterion for sensitivity to twisting rust is the percentage of shoots with at least one canker occurring in the same growing season. Expression of rust sensitivity by this trait is partly dependent on vigour (positive correlation) and lateness (negative correlation). However, the major part of between-families variability for percentage of attacked shoots may be related to the original behaviour for this trait, uncorrelated to vigour and phenology. Genetic analysis of sensitivity has shown that the part of variability attributable to maternal effects is unsignificant. The same is true for genetic variability of dominance effects. On the other hand, additive genetic variability is great and highly significant. This variability would enable to realize important genetic gains for Melampsora resistance in Landes origin of maritime pine. Genetic correlation between rust sensitivity and polycyclism seems to be non-existent. Genetic correlation between rust sensitivity and juvenile growth expressed by 5 years height is not stable. It has a minor potential influence on integration of rust resistance criterion in the breeding program of maritime pine where volume growth is an important goal.


Résumé - Des pins maritimes de provenance landaise issus de deux plans de croisements diallèles ont été étudiés à des âges variant de la troisième à la cinquième saison de végétation pour la sensibilité à la rouille courbeuse (Melampsora pinitorqua), la croissance et la phénologie. Le meilleur critère de sensibilité à la rouille courbeuse est le pourcentage de pousses, formées lors de l'année de l'attaque, présentant au moins un chancre. L'expression de la sensibilité par ce critère est influencée par la vigueur (liaison positive) et la tardiveté (liaison négative). Toutefois, l'essentiel de la variabilité familiale pour le pourcentage de pousses attaquées est le reflet de caractéristiques propres, indépendantes de la vigueur et de la phénologie. L'analyse génétique de la sensibilité a montré que la part de la variabilité due à des effets maternels n'est pas significative. Il en est de même pour la variabilité génétique des effets de dominance. En revanche, la variabilité génétique d'origine additive se révèle notable et très significative. Cette variabilité autoriserait des gains génétiques importants pour la résistance à Melampsora du pin maritime des Landes. Il ne semble pas exister de liaison génétique entre sensibilité à la rouille et polycyclisme. La corrélation génétique entre sensibilité et vigueur juvénile, exprimée par la hauteur à cinq ans, est instable et ne peut avoir que peu d'incidence sur l'intégration du critère de sensibilité à la rouille dans le programme d'amélioration du pin maritime pour lequel la croissance en volume est un objectif important.


Key words: Melampsora pinitorqua / rust / maritime pine / diallel / selection / resistance

Mots clés : Melampsora pinitorqua / rouille / pin maritime / diallèle / sélection / résistance