Free access
Issue
Ann. For. Sci.
Volume 54, Number 8, 1997
Page(s) 731 - 745
DOI http://dx.doi.org/10.1051/forest:19970804
Ann. For. Sci. 54 (1997) 731-745
DOI: 10.1051/forest:19970804

Croissance de l'épicéa, du mélèze, du pin cembro et du pin à crochets en limite supérieure de la forêt dans quatre régions des Alpes françaises

V Petitcolas, C Rolland and R Michalet

Laboratoire des écosystèmes alpins, Centre de biologie alpine, université Joseph-Fourier, BP 53 X, 38041 Grenoble cedex 9, France

Abstract - Tree-growth of spruce, larch, arolla pine and mountain pine near the timberline in four french alpine areas. The radial growth and the dominant height of the Norway spruce, the European larch, the arolla pine and the mountain pine growing near the timberline are analysed in four areas located in the French Alps (Briançonnais, Haute-Maurienne, Moyenne-Tarentaise and Belledonne), on two exposures (northern and southern slopes) and two kinds of bedrock (calcareaous and non-calcareaous). The radial growth is globally higher in the Moyenne-Tarentaise, and lower in the Briançonnais. The radial growth of the spruce and the arolla pine is relatively high, particularly on non-calcareous bedrocks and southern slopes, whereas that of the mountain pine and the larch is lower and less dependant on stational conditions. The rhythms of growth expressed in basal area increment also differ, with a more extended period of high growth rate for the arolla pine compared to the spruce, a very slow decline of the ring areas of the mountain pine after 75 years and the stabilisation of those of the larch between at least 75 and 350 years. Finally, the spruce and the larch show the best dominant heights.


Résumé - La croissance radiale et la hauteur dominante de l'épicéa, du pin cembro, du mélèze et du pin à crochets poussant en limite supérieure de la forêt ont été étudiées dans quatre régions bioclimatiques des Alpes françaises (Briançonnais, Haute-Maurienne, Moyenne-Tarentaise et Belledonne), dans deux expositions (adret et ubac) et sur deux types de roche-mère (calcaires et non carbonatées). La croissance radiale en fonction de l'âge est la plus faible dans le Briançonnais et la plus forte en Moyenne-Tarentaise. Les comportements de l'épicéa et du pin cembro sont assez proches, avec une croissance radiale relativement forte (rayon moyen de 20 cm à 150 ans), particulièrement sur substrats silicatés et en adret, tandis que celle du mélèze et du pin à crochets est plus faible (rayon moyen de 20 cm atteint 100 ans plus tard) et moins dépendante des conditions stationnelles. Les rythmes de croissances exprimés en surface terrière diffèrent également : phase d'accroissement soutenu plus longue pour l'épicéa que pour le pin cembro, diminution très progressive de la croissance du pin à crochets après 75 ans, âge à partir duquel la croissance du mélèze présente un pallier très stable se poursuivant jusqu'à au moins 350 ans. Enfin, le mélèze et l'épicéa présentent les plus fortes hauteurs dominantes.


Key words: Norway spruce / European larch / arolla pine / mountain pine / growth / subalpine

Mots clés : épicéa / mélèze / pin cembro / pin à crochets / croissance / étage subalpin