Free access
Issue
Ann. For. Sci.
Volume 55, Number 4, 1998
Page(s) 407 - 423
DOI http://dx.doi.org/10.1051/forest:19980402
Ann. For. Sci. 55 (1998) 407-423
DOI: 10.1051/forest:19980402

Effects of seedling density on the growth of Corsican pine (Pinus nigra var. maritima Melv.), Scots pine (Pinus sylvestris L.) and Douglas-fir (Pseudotsuga menziesii Franco) in containers

Richard Jinksa and Bill Masonb

a  Forestry Commission Research Agency, Alice Holt Lodge, Wrecclesham, Farnham, Surrey, GU10 4LH, United Kingdom
b  Forestry Commission Research Agency, Northern Research Station, Roslin, Midlothian, EH25 9SY, United Kingdom

Abstract - Corsican pine, Scots pine and Douglas-fir seedlings were grown in containers at a constant volume at densities ranging from 100 to over 1 000 plants m -2. Both shoot and root dry weight of each species decreased with increasing density, especially at densities greater than 500 m-2 . In contrast, shoot height of Corsican and Scots pine increased at high densities, but the height of Douglas-fir was unaffected by density. Shoot height was not correlated with dry weight in Douglas-fir and Scots pine, and was negatively correlated in Corsican pine. Root collar diameter was positively correlated with seedling weight in all three species. Increasing the volume of tray cells only increased seedling size in Douglas-fir at densities lower than 400 m-2. Survival of outplanted Douglas-fir seedlings was reduced in plants grown at the highest density (1 550 m-2). Height and diameter increments were greatest in plants raised at intermediate densities around 780 m-2. (© Inra/Elsevier, Paris.)


Résumé - Effets de la densité des semis sur la croissance du pin noir de Corse (Pinus nigra var. maritima Melv.), du pin sylvestre (Pinus sylvestris L.) et du sapin de Douglas (Pseudotsuga menziesii Franco) en conteneurs. Des semis de pin noir de Corse, pin sylvestre et sapin de Douglas ont été cultivés en conteneurs à volume constant, avec des densités variant de 100 jusqu' à plus de 1 000 plantes m-2. Le poids sec des pousses et des racines a décru chez chaque espèce lorsque la densité se trouvait accrue, particulièrement dans le cas de densités supérieures à 500 m-2 . Par contraste, la hauteur des pousses du pin noir de Corse et du pin sylvestre s'est accrue avec les densités élevées, mais celle du sapin de Douglas n'a pas été changée par la densité. Il n'y a pas eu de corrélation entre la hauteur des pousses et le poids sec chez le sapin de Douglas et le pin sylvestre, mais on a observé une corrélation négative chez le pin noir de Corse. Le diamètre du collet a montré une corrélation positive avec le poids des plantes chez les trois espèces. L'augmentation du volume des compartiments des bacs n'a pas accru la taille des semis de sapin de Douglas que dans le cas de densités inférieures à 400 m-2. La survie des semis de sapin de Douglas repiqués était réduite chez les sujets cultivés à la densité la plus élevée (1 550 m-2). Les plus grandes accroissements en hauteur et en diamètre ont été trouvés le plus élevé chez les plantes cultivées en utilisant des densités intermédiaires à peu près de 780 semis m-2. (© Inra/Elsevier, Paris.)


Key words: Pinus nigra var. maritima / Pinus sylvestris / Pseudotsuga menziesii / containers / density

Mots clés : Pinus nigra var. maritima / Pinus sylvestris / Pseudotsuga menziesii / conteneurs / densité