Free access
Issue
Ann. For. Sci.
Volume 55, Number 7, 1998
Page(s) 785 - 799
DOI http://dx.doi.org/10.1051/forest:19980703
Ann. For. Sci. 55 (1998) 785-799
DOI: 10.1051/forest:19980703

Optimisation de l'élevage des pieds-mères de Douglas (Pseudotsuga menziesii (Mirb.)Franco) pour la multiplication végétative en vrac

Michel Vergera, Céline Le Pichonb and Michel Cazetb

a  Inra, station d'amélioration des arbres forestiers, 45160 Ardon, France
b  Cemagref, division ressources génétiques et plants forestiers, domaine des Barres, 45290 Nogent/Vernisson, France

Abstract - Study of the optimal stock-plant management of Douglas-fir (Pseudotsuga menziesii (Mirb.) Franco) for bulk vegetative propagation. The French breeding program of Douglas-fir produces seeds of very high genetic value (half or full-sib families) but in insufficient quantity to provide an important source of reforestation planting stock. Bulk vegetative propagation offers the possibility to amplify the reforestation potential of these seed lots. Two strategies are currently being explored: a) selection of families for their ability for bulk vegetative propagation [31]; and b) improvement of the production system to enable a cheap stock-plant management. Three experiments were conducted between 1992 and 1997 at Orleans (Inra) and Nogent/Vernisson (Cemagref) to investigate different methods of managing stock-plants: the effects of different growing environments, of artificial and natural lighting and of pruning and the behaviour of top and intermediate-cuttings were compared. The best management consists in a first crop of cuttings on 2-year-old stock-plants grown on nursery soil with a plastic mulch and under a 50 % white shaded tunnel. In this case, the multiplication rate (number of rooted cuttings per stock-plant) reaches 160 within 4 years of propagation, without any decrease in vegetative propagation ability. A pilot production will now be carried out. (© Inra/Elsevier, Paris.)


Résumé - Le programme français d'amélioration génétique du Douglas génère des sources de graines très performantes (familles de demi ou de plein-frères) mais en quantité insuffisante pour être une source importante de matériel forestier de reboisement. La multiplication végétative en vrac (MVV) permet de prendre le relais en amplifiant ces lots de graines. Deux démarches complémentaires sont actuellement évaluées : sélection de familles pour leur aptitude à la MVV [31] et définition d'un parcours technique performant et économique pour l'élevage des pieds-mères de Douglas. À cette dernière fin, trois essais ont été menés entre 1992 et 1997 à l'Inra d'Orléans et au Cemagref de Nogent/Vernisson comparant différentes ambiances d'élevage des pieds-mères, l'intérêt d'un complément d'éclairage artificiel, l'effet de la taille et le comportement des boutures terminales et intermédiaires. Le meilleur itinéraire consiste en une première récolte de boutures sur des pieds-mères âgés de 2 ans, élevés sur paillage plastique en sol de pépinière avec un ombrage blanc à 50 %. Dans ce cas, on a pu obtenir un coefficient de multiplication de 160 sur 4 années de récolte. Suite à ces essais, une production pilote de boutures de Douglas va être expérimentée à la pépinière administrative de Peyrat le Château afin de déterminer la faisabilité de la technique et de constituer un réseau de démonstration en forêt. (© Inra/Elsevier, Paris.)


Key words: bulk vegetative propagation / cutting / stock-plant / Douglas-fir / Pseudostuga meuziesii

Mots clés : multiplication végétative en vrac / bouture / pied-mère / sapin de Douglas / Pseudostuga menziesii