Free access
Issue
Ann. For. Sci.
Volume 56, Number 2, 1999
Page(s) 107 - 120
DOI http://dx.doi.org/10.1051/forest:19990203
Ann. For. Sci. 56 (1999) 107-120
DOI: 10.1051/forest:19990203

Water use in neighbouring stands of beech (Fagus sylvatica L.) and black alder (Alnus glutinosa (L.) Gaertn.)

Mathias Herbst, Christiane Eschenbach and Ludger Kappen

Ecosystem Research Center, Kiel University, Schauenburgerstr. 112, 24118 Kiel, Germany

Abstract - In neighbouring stands of beech and black alder in northern Germany, transpiration, soil evaporation and interception evaporation were estimated for four meteorologically different years. By means of standard weather data a two-layer evaporation model of the Shuttleworth-Wallace type was applied. In the 105-year-old beech forest (tree height 29 m, maximum leaf area index 4.5), annual transpiration (Tr) varied between 326 and 421 mm (mean 389 mm or 50 % of gross precipitation, PG) and annual evapotranspiration (ET) between 567 and 665 mm (mean 617 mm or 79 % of P G). In the 60-year-old alder stand (tree height 18 m, maximum leaf area index 4.8) the respective values were 375 and 658 mm (mean 538 mm or 69 % of PG) for Tr and 612 and 884 mm (mean 768 mm or 99 % of PG, for ET. In years with high radiation input, ET in the alder stand (along a lake shore with unlimited water availability) exceeded both PG and net radiation. The higher inter-annual, weather-dependent variation of transpiration in alder corresponds to a lower capacity of stomatal regulation in alder if compared with beech. (© Inra/Elsevier, Paris.)


Résumé - Utilisation de l'eau dans deux peuplements de hêtre (Fagus sylvatica L.) et d'aulne (Alnus glutinosa (L.) Gaertn.) juxtaposés. Dans une hêtraie et une aulnaie voisines, au nord de l'Allemagne, la transpiration, l'évaporation du sol et l'évaporation de l'eau interceptée ont été estimées pour quatre années présentant des conditions météorologiques différentes. Basé sur des données météorologiques standard, un modèle à deux couches a été appliqué. Pour la hêtraie, âgée de 105 ans (hauteur des arbres 29 m, indice de surface foliaire maximal 4,5), la transpiration annuelle (Tr) varie entre 326 et 421 mm (moyenne 389 mm ou 50 % des précipitations, P G) et l'évapotranspiration annuelle (ET) entre 567 et 665 mm (moyenne 617 mm ou 79 % des PG). Pour l'aulnaie, àgée de 60 ans (hauteur des arbres 18 m, indice de surface foliaire maximal 4,8), les valeurs respectives sont de 375 et 658 mm (moyenne 538 mm ou 69 % des PG) pour Tr et de 612 et 884 mm (moyenne 768 mm ou 99 % des PG) pour ET. Pour l'aulnaie, située au bord d'un lac (à disponibilité en eau illimitée), ET dépasse PG ainsi que le rayonnement net dans les années à fort ensoleillement. La variation interannuelle de la transpiration, dépendante des conditions météorologiques, est plus élevée pour l'aulnaie, ce qui est dû à une capacité moindre de régulation des stomates. (© Inra/Elsevier, Paris.)


Key words: forest / beech / black alder / evaporation / transpiration

Mots clés : forêt / hêtre / aulne / évaporation / transpiration