Free access
Issue
Ann. For. Sci.
Volume 56, Number 2, 1999
Page(s) 133 - 143
DOI http://dx.doi.org/10.1051/forest:19990205
Ann. For. Sci. 56 (1999) 133-143
DOI: 10.1051/forest:19990205

Genetic control of stiffness of standing Douglas fir; from the standing stem to the standardised wood sample, relationships between modulus of elasticity and wood density parameters. Part I

Cécile Mamdy, Philippe Rozenberg, Alain Franc, Jean Launay, Nicolas Schermann and Jean-Charles Bastien

Inra Orléans, 45160 Ardon, France

Abstract - The Institut national de la recherche agronomique (Inra) developed a tree-bending machine, similar to the device elaborated by Koizumi and Ueda, and used it to measure the stiffness of standing tree trunks (modulus of elasticity, MOE). There are moderate or good relationships between trunk MOE and MOE based on destructive samples successively sawn in the study stems: the modulomètre is able to rank genetic units for a trait related to the MOE of the wood of the stem. Our study showed that there exists a strong genetic effect on trunk MOE. This trait and the MOE measured on destructive samples are moderately related (best r2 from 0.37 to 0.42) with ring density parameters (based on trimming the ring in two parts: earlywood and latewood), and closely related (best r2 from 0.58 to 0.73) with parameters describing the shape of a mean density profile segment, mostly located in the latewood part of the ring. (© Inra/Elsevier, Paris.)


Résumé - Modélisation du module d'élasticité à l'aide de données microdensitométriques : méthodes et effets génétiques. 1 re partie. L'Inra a fabriqué une machine servant à mesurer la rigidité du tronc des arbres sur pied (Module d'Elasticité du tronc de l'arbre sur Pied, MEP), inspirée de celle imaginée et construite par Koizumi et Ueda au Japon. Des mesures de module de Young en flexion statique réalisées sur des échantillons de taille variable débités dans les troncs des arbres sur lesquels on a mesuré le MEP sont assez bien ou bien liées avec les mesures sur pied : le modulomètre semble donc capable de classer des unités génétiques pour le module de Young du bois. À partir de la mesure du MEP de cinq clones de douglas x quatre arbres non sélectionnés sur les propriétés de leur bois, on a mis en évidence l'existence d'un très fort contrôle génétique du MEP. Ce caractère et le module d'élasticité des échantillons destructifs découpés dans les troncs sont modérément liés (les meilleurs R2 vont de 0,37 à 0,42) aux paramètres microdensitométriques basés sur la découpe du cerne en bois initial et final, et bien liés (les meilleurs R2 vont de 0,58 à 0,73) à des paramètres de polynômes décrivant la forme d'un segment de profil situé plutôt vers la fin (bois final) du cerne. (© Inra/Elsevier, Paris.)


Key words: genetics / modulus of elasticity / stem mechanics / wood density / Douglas fir

Mots clés : génétiques / module d'élasticité / mécanique de la tige / densité du bois / douglas