Free access
Issue
Ann. For. Sci.
Volume 56, Number 4, 1999
Page(s) 307 - 319
DOI http://dx.doi.org/10.1051/forest:19990405
Ann. For. Sci. 56 (1999) 307-319
DOI: 10.1051/forest:19990405

Distance-dependent competition measures for eucalyptus plantations in Portugal

Paula Soares and Margarida Tomé

Department of Forestry, Tapada da Ajuda, 1399 Lisboa Codex, Portugal

Abstract - Data from permanent plots and spacing trials of Eucalyptus globulus Labill. were used to study distance-dependent competition measures. The data were divided into three subsets representing different stages of stand development and therefore different levels of competition. Different formulations of each type of index were tested. The rules for the selection of competitors as well as the mathematical formulation of each index were considered in the analysis. The linear relationship between the dbh and the distance to which a tree can compete - characteristic of the selection of competitors based on the basal area factor - was not consistent over time. Rules defined as asymptotically restricted non-linear functions of tree size were designed to overcome this problem. The use of a fixed number of competitors was also tested. The evaluation of the prediction ability of each index was based mainly on its performance in multiple linear regression functions for the prediction of the tree basal area annual increment. The results showed the superiority of the indices based on the Richards' function for selecting competitors. This supremacy was more evident when trees in the lower diameter classes were not suppressed. When the asymmetric competition was evident the area potentially available indices showed the best performance. (© Inra/Elsevier, Paris.)


Résumé - Indices de compétition dépendants de la distance pour plantations d'eucalyptus au Portugal. Pour étudier des indices de compétition dépendants des distances, on utilise des données des parcelles permanentes et d'essais d'espacement d'Eucalyptus globulus Labill. Les données, divisées en trois sous-groupes, représentent différentes étapes de développement du peuplement, donc, différents niveaux de compétition. Diverses formulations de chaque type d'indice de compétition sont testées. Les règles pour la sélection des compétiteurs ainsi que la formulation mathématique de chaque indice sont testées dans cette analyse. La relation linéaire établie entre le diamètre et la distance jusqu'à laquelle chaque arbre peut concurrencer n'est pas consistante dans le temps. Aussi, on propose des règles basées sur des fonctions non linéaires restreintes par une asymptote supérieure. L'utilisation d'un nombre fixe de compétiteurs est aussi testé. L'évaluation de la capacité de prédiction de chaque indice est basée sur sa performance en fonction d'une régression multilinéaire pour la prédiction de l'accroissement annuel en surface terrière au niveau individuel. Les résultats mettent en évidence la supériorité des indices de compétition basés sur la fonction de Richard pour la sélection des compétiteurs. Cette suprématie est plus évidente au moment où les arbres des classes de diamètre le plus bas ne sont pas supprimés naturellement. Lorsque la compétition asymétrique est évidente, les indices basés sur le polygone de Voronoï montrent une meilleure performance. (© Inra/Elsevier, Paris.)


Key words: distance-dependent indices / selection of competitors / prediction ability / stand development / Eucalyptus globulus Labill. / plantations

Mots clés : indices dépendants de la distance / sélection des compétiteurs / capacité de prédiction / développement du peuplement / Eucalyptus globulus Labill. / plantations