Free access
Issue
Ann. For. Sci.
Volume 56, Number 5, 1999
Page(s) 441 - 447
DOI http://dx.doi.org/10.1051/forest:19990508
Ann. For. Sci. 56 (1999) 441-447
DOI: 10.1051/forest:19990508

Post-fire succession in two Quercus pyrenaica communities with different disturbance histories

Leonor Calvo, Reyes Tárrega and Estanislao de Luis

Area de Ecología, Facultad de Biología, Universidad de León, 24071 León, Spain

Abstract - Quercus pyrenaica is a widely distributed oak species in the Iberian Peninsula which has been subjected to drastic disturbances, such as fire, leading to a significant decrease in its cover. The main objective of this study was to carry out a comparative analysis of the post-fire regeneration of two Quercus pyrenaica ecosystems. Prior to being burned by a wildfire at the end of the summer in 1985, the first ecosystem presented a developed tree layer, whereas the second one was in a shrub layer stage. In each ecosystem a permanent plot was established and sampled for a period of 6 years after the disturbance. Colonisation rates of different biological types were estimated, as well as the structural parameters defining the community: species diversity, richness and evenness. These results allowed us to determine a post-fire successional model for these ecosystems. Post-fire species composition of the two sites was similar, but abundance of particular species varied as a function of pre-fire abundance. (© Inra/Elsevier, Paris.)


Résumé - Succession végétale après incendie dans deux peuplements de Quercus pyrenaica. Quercus pyrenaica est une espèce largement répandue dans la Péninsule Ibérique. Cette espèce a été soumise à des perturbations, notamment par le feu, qui a conduit à un fort recul de sa couverture. Le principal objet de cette étude est de réaliser une analyse comparative de la régénération après le feu dans deux écosystèmes de Quercus pyrenaica. Dans l'un des écosystèmes, cette espèce présentait, avant d'être brûlée par un incendie naturel (à la fin de l'été 1985), un bon développement de la strate arbustive, tandis que dans l'autre elle était au stade de maquis. On a alors établi une parcelle permanente dans chaque écosystème, d'où on a prélevé des échantillons pendant une période de six ans après l'incendie. On a ainsi estimé le taux de colonisation des différents types biologiques ainsi que les paramètres structurels qui définissent la communauté : diversité, richesse et uniformité. Les résultats obtenus ont servi à définir pour les deux écosystèmes un modèle de succession végétale après le feu. Après l'incendie, la composition spécifique était similaire dans les deux zones mais l'abondance de chaque espèce varie en fonction de la situation d'origine de chaque zone. (© Inra/Elsevier, Paris.)


Key words: fire / shrub / forest / regeneration / secondary succession

Mots clés : feu / maquis / forêt / régénération / succession secondaire