Free access
Issue
Ann. For. Sci.
Volume 56, Number 6, 1999
Page(s) 449 - 458
DOI http://dx.doi.org/10.1051/forest:19990601
Ann. For. Sci. 56 (1999) 449-458
DOI: 10.1051/forest:19990601

Modelling variability of within-ring density components in Quercus petraea Liebl. with mixed-effect models and simulating the influence of contrasting silvicultures on wood density

Édith Guilleya, Jean-Christophe Hervéb, Françoise Hubera and Gérard Nepveua

a  Équipe de recherches sur la qualité des bois, Centre Inra de Nancy, 54280 Champenoux, France
b  Équipe de dynamique des systèmes forestiers, Engref, Centre de Nancy, 14, rue Girardet, 54042 Nancy cedex, France

Abstract - Ring average density, earlywood and latewood widths and densities were measured through microdensitometry on radial strips. The strips were sawn in two radii sampled at various heights from 82 oaks (Quercus petraea Liebl.) split into stands and regions (24 200 available rings). Mixed models were constructed with age from the pith and ring width as quantitative effects to determine which factors influence wood density components, either region, stand, tree or position in commercial logs. The contribution to the total variability of each tested factor was then assessed. The next step consisted in evaluating the ring average density model established at breast height on a new sampling method. The ring average density model was finally used to simulate the influence of contrasting silvicultures on wood density, the simulation including the between-tree variability for both density and radial growth. (© Inra/Elsevier, Paris.)


Résumé - Modélisation de la variabilité des composantes intra-cerne de la densité du bois chez Quercus petraea Liebl. à l'aide de modèles à effets mixtes et simulation des effets de sylvicultures contrastées sur la densité du bois. La densité moyenne, les largeurs et densités du bois initial et final ont été mesurées par microdensitométrie sur des barrettes de bois. Les barrettes ont été prélevées sur deux rayons et échantillonnées à plusieurs hauteurs sur 82 arbres répartis en parcelles et régions (24 200 cernes mesurés). Des modèles à effets mixtes sont construits avec l'âge depuis la moelle et la largeur de cerne de manière à évaluer les effets des facteurs région, placette, arbre et position dans l'arbre sur les composantes densitométriques des arbres. La contribution de chaque effet testé est ensuite estimée par rapport à la variation totale des composantes de la densité. Dans un troisième temps, le modèle mixte de densité moyenne établi à 1,30 m est testé sur un nouvel échantillonnage. Enfin, ce modèle est utilisé pour simuler l'influence de pratiques sylvicoles contrastées sur la densité du bois, la simulation prenant en compte les variabilités inter-arbre pour la densité et la croissance radiale des arbres. (© Inra/Elsevier, Paris.)


Key words: X-ray densitometry / sessile oak / mixed model / simulation

Mots clés : densitométrie / chêne sessile / modèle mixte / simulation