Free access
Issue
Ann. For. Sci.
Volume 57, Number 3, March-April 2000
Page(s) 201 - 208
DOI http://dx.doi.org/10.1051/forest:2000111
DOI: 10.1051/forest:2000111

Ann. For. Sci. 57 (2000) 201-208

Hydraulic conductance of two co-occuring neotropical understory shrubs with different habitat preferences

Bettina M.J. Engelbrechta,b - Virginia Velezb - Melvin T. Tyreec

aTechnische Universität Darmstadt, Institut für Botanik, Schnittspahnstr. 3-5, 64287 Darmstadt, Germany
bSmithsonian Tropical Research Institute, P.O. Box 2072, Balboa, Panama
cUSDA Forest Service, Aiken Forestry Sciences Laboratory, P.O. Box 968, South Burlington, VT 05402, USA

(Received 29 June 1999; accepted 14 December 1999)

Abstract:

Whole plant hydraulic conductance was measured for two co-occuring neotropical rainforest understory shrub species of the genus Piper, which differ in their habitat preference with respect to soil moisture: P. trigonum is restricted to wet habitats, whereas P. cordulatum occurs in drier sites. Plants were grown under four treatments (two light conditions crossed with two watering regimes), representing the extremes of conditions in their natural habitat. The data showed significantly higher total hydraulic conductance and leaf specific conducance in the drought-avoiding species, P. trigonum, than in the drought-tolerant species P. cordulatum. The measured parameters also differed between growth treatments. The species differences in hydraulic conductance could be interpreted as adaptive in the respective species' habitat, and might thus be important in determining habitat preference and distribution of the two species.


Keywords: hydraulic conductance / drought / Piper / tropical rainforest / understory shrub

Résumé:

Conductance hydraulique de deux arbustes néotropicaux du sous étage ayant des habitats préférentiels. La conductance hydraulique de la plante entière a été mesurée pour deux espèces arbustives du genre Piper du sous étage d'une forêt néotropicale. Ces espèces différent par leur adaptation à l'humidité du sol : P. trigonum est localisé dans les habitats humides, alors que P. cordulatum se rencontre dans les zones sèches. Les plants ont été soumis à quatre traitements (deux conditions d'éclairement combinées avec deux régimes hydriques), représentant les conditions extrêmes de leurs habitats naturels. Les résultats montrent une conductance hydraulique et une conductance spécifique des feuilles significativement plus élevées pour l'espèce évitant la sécheresse, P. trigonum, par rapport à l'espèce tolérant la sécheresse, P. cordulatum. Les paramètres de croissance mesurés diffèrent aussi selon les traitements. Les différences de conductance hydraulique entre espèces peuvent être interprétées comme une adaptation aux conditions respectives de l'habitat, et peuvent être alors un facteur important dans la préférence pour l'habitat et la répartition des deux espèces.


Mots clé : conductance hydraulique / sécheresse / Piper / forêt tropicale / arbuste de sous étage

Correspondence and reprints: Bettina M.J. Engelbrecht
Tel. 507-272-2124; engelbrb@bci.si.edu

Copyright INRA, EDP Sciences