Free access
Issue
Ann. For. Sci.
Volume 57, Number 3, March-April 2000
Page(s) 267 - 276
DOI http://dx.doi.org/10.1051/forest:2000103
DOI: 10.1051/forest:2000103

Ann. For. Sci. 57 (2000) 267-276

Réactions fonctionnelles des écosystèmes sclérophylles méditerranéens à l'impact du débrousaillement

Christine Robles - Christine Ballini - Suzanne Garzino - Gilles Bonin

Université de Provence, UPRESA 6116 IMEP, Laboratoire de Biosystématique et écologie Méditerranéenne, Case 421 Bis, Université de Provence, Centre St Jérôme, F-13397 Marseille Cedex 20, France

(Reçu le 18 janvier 1999 ; accepté le 25 mars 1999)

Abstract:

Functional reactions of mediterranean sclerophyllous ecosystems to clearing impact. Clearing brings about disturbances with manifold effects on vegetation. The authors analyse the consequences of these disturbances on soil, and on the Quercus ilex and Arbutus unedo nutrients. On calcareous soils, these disturbances cause significant decreases in the carbon ratio, the humic compounds concentration, and the cation exchange capacity. On siliceous soils, only the humic compounds concentration decreases significantly. The nutrients concentrations and seasonal dynamics are disturbed differently according to the species and the substrate. Only a significant decrease of nitrogen is observed in Quercus ilex on siliceous soils, whereas Arbutus unedo shows, in addition, significant variations in phosphorus, magnesium and calcium on calcareous soils.


Keywords: Quercus ilex L. / Arbutus unedo L. / clearing / nutrients

Résumé:

Le débroussaillement constitue une perturbation aux effets multiples sur la végétation. Les auteurs étudient les conséquences sur le sol et sur les nutriments chez le chêne vert et l'arbousier. Au niveau du sol, la perturbation se traduit par une diminution significative du pourcentage de carbone, de la concentration en composés humiques totaux et de la capacité totale d'échange sur calcaire. Sur silice, seuls les composés humiques totaux varient significativement. Les concentrations et la dynamique saisonnière des nutriments sont perturbées différemment chez les deux essences et sur les deux substrats. Chez le chêne vert, seul l'azote diminue significativement sur silice alors que, chez l'arbousier, il y a en plus des variations significatives, sur calcaire, pour le phosphore, le magnésium et le calcium.


Mots clé : Quercus ilex L. / Arbutus unedo L. / débroussaillement / nutriments

Correspondance et tirés à part : Gilles Bonin
Tel. + 33 04 91 28 84 37 ; Gilles.bonin@Bioeco.U-3Mrs.fr

Copyright INRA, EDP Sciences