Free access
Issue
Ann. For. Sci.
Volume 58, Number 5, July 2001
Page(s) 529 - 541
DOI http://dx.doi.org/10.1051/forest:2001143
DOI: 10.1051/forest:2001143

Ann. For. Sci. 58 (2001) 529-541

Energy balance storage terms and big-leaf evapotranspiration in a mixed deciduous forest

Roeland Samson and Raoul Lemeur

Laboratory of Plant Ecology, Ghent University, Coupure Links 653, 9000 Ghent, Belgium

(Received 8 August 2000; accepted 20 December 2000)

Abstract
Five different heat storage terms were studied in a mixed deciduous forest. All terms should be taken into account for the calculation of the overall heat storage, because they all can be significant during certain weather conditions and hours. Heat storage in biomass is estimated using surface temperatures measured with an infrared radiometer, which seems to be a good method. The often neglected photosynthetic heat storage may not be omitted. On a seasonal basis soil heat storage seems to be the most important term. The overall heat storage shows a small tendency for releasing heat to the atmosphere during fall. Fluctuations in overall heat storage are a result of complex changes of several climatic parameters. Due to the high degree of coupling of the forest to the atmosphere, accurate measurements of overall heat storage for the determination of big leaf forest evapotranspiration are not of the utmost importance.

Résumé
Détermination des termes du bilan d'énergie et calcul de l'évapotranspiration par un modèle "big-leaf " en peuplement feuillu mélangé. Cinq termes différents du bilan d'énergie ont été étudiés dans un peuplement feuillu mélangé. Etant donné que chacun de ces termes peut être significatif en fonction de l'heure et des conditions climatiques, ils doivent tous être pris en compte pour un calcul précis. L'énergie stockée dans la biomasse a été estimée à partir de la température de surface, mesurée à l'aide d'un radiomètre infrarouge. La méthode donne de bons résultats. Le stock d'énergie photosynthétique est non négligeable quoique souvent omis. Sur une base saisonnière, le stock d'énergie dans le sol est le terme le plus important. Lors de la chute des feuilles, on observe un flux positif d'énergie de l'écosystème vers l'atmosphère. Les variations du stock total d'énergie dans l'écosystème sont sous le contrôle d'un ensemble complexe de plusieurs paramètres climatiques. Cependant, étant donné le degré de couplage élevé entre la forêt et l'atmosphère, la mesure précise du stock total d'énergie dans l'écosystème n'est pas des plus importants pour le calcul de l'évapotranspiration par un modèle "big-leaf ".


Key words: energy storage / decidous forest / evapotranspiration / infrared radiometer / coupling

Mots clés : stockage d'énergie / forêt feuillue / évapotranspiration / radiomètre infrarouge / couplage

Correspondence and reprints: Roeland Samson roeland.samson@rug.ac.be

© INRA, EDP Sciences 2001