Free access
Issue
Ann. For. Sci.
Volume 58, Number 7, October-November 2001
Page(s) 733 - 754
DOI http://dx.doi.org/10.1051/forest:2001160
DOI: 10.1051/forest:2001160

Ann. For. Sci. 58 (2001) 733-754

Une analyse des changements climatiques régionaux en France entre 1956 et 1997. Réflexions en terme de conséquences pour les écosystèmes forestiers

François Lebourgeoisa, André Granierb and Nathalie Brédac

a  Écosystèmes Forestiers et Dynamique du Paysage, ENGREF, 54042 Nancy Cedex, France
b  Unité d'Écophysiologie Forestière, Équipe Bioclimatologie, INRA, Centre de Recherches Forestières de Nancy, 54280 Champenoux, France
c  Unité d'Écophysiologie Forestière, Équipe Phytoécologie, INRA, Centre de Recherches Forestières de Nancy, 54280 Champenoux, France

(Reçu le 2 avril 2001; accepteé le 12 juin 2001)

Abstract
An analysis of regional climate change in France between 1956 and 1997. Daily climatological data (temperature, precipitation, sunshine duration) covering the period from 1956 to 1997 for 68 locations in France has been analysed. Seasonnal and monthly climate change is characterized by increases in minimum temperatures of about 1.6 $^{\circ}$C in summer (0.9 to 2.2 $^{\circ}$C ; maximum in August) and 1.2 $^{\circ}$C (0.6 to 2.3 $^{\circ}$C) for the year, a less frequent increase in maximum temperatures (with the exception in summer ; mean value = 1.8 $^{\circ}$C), a frequent increase in the number of "warm" days ( $T_{\rm moy} > 5 ^{\circ}$C) in automn and winter (14 to 31 days ; mean = 19 days), a more modest decrease of frost days ( $T_{\rm min} < 0 ^{\circ}$C), little trend in the precipitation totals (decrease in August precipitation in the northeastern France) but a higher frequency of change in rainless days (decrease in spring and automn). The sunshine duration decreases in June and increases in August and November and seasonnal trends mainly concerned southern France. Sampling bias and anthropic factors are discussed as possible causes of the observed trends.

Résumé
À partir des données journalières de 68 stations du réseau national Météo-France, une analyse des variations climatiques régionales a été effectuée sur la période 1956-1997. Les changements mensuels et saisonniers s'expriment par une augmentation des températures minimales de 1,6 $^{\circ}$C en été (0,9 à 2,2 $^{\circ}$C ; maximum en août) et 1,2 $^{\circ}$C (0,6 à 2,3 $^{\circ}$C) pour l'année. Les températures maximales ont varié moins fréquemment sauf en été (moyenne : $+1,8 ^{\circ}$C). La diminution des épisodes les plus froids s'exprime à travers une augmentation du nombre de jours "chauds " ( $T_{\rm moy} > 5 ^{\circ}$C) en hiver et à l'automne (14 à 31 jours ; moyenne = 19 jours) et, dans une moindre mesure, par une diminution de la fréquence des gelées annuelles ( $T_{\rm min} < 0 ^{\circ}$C). Les cumuls des précipitations ont moins varié et aucune tendance régionale n'est observable sauf pour les pluies du mois d'août qui ont diminué dans le quart nord-est de la France. La tendance la plus nette est une diminution de la fréquence des jours sans pluie, principalement au printemps et en automne (il pleut donc plus souvent). La durée d'insolation tend à diminuer en juin et à augmenter en août et en novembre. Les tendances saisonnières concernent principalement les stations du Sud de la France. Les effets des biais d'échantillonnage et des facteurs anthropiques sont discutés comme causes possibles de ces variations.


Key words: climate change / seasonal trends / warming / France / temperature / precipitation / sunshine duration

Mots clés : changement climatique / tendance saisonnière / réchauffement France / température / précipitation / durée d'insolation

Correspondence and reprints: François Lebourgeois tel. : (33) 3 83 39 68 74 ; Fax. : (33) 3 83 39 68 78 ; lebourgeois@engref.fr

© INRA, EDP Sciences 2001