Free access
Issue
Ann. For. Sci.
Volume 58, Number 7, October-November 2001
Page(s) 755 - 768
DOI http://dx.doi.org/10.1051/forest:2001161
DOI: 10.1051/forest:2001161

Ann. For. Sci. 58 (2001) 755-768

Litter production in an Atlantic beech (Fagus sylvatica L.) time sequence

Myriam Lebreta, Claude Nysb and Françoise Forgearda

a  Laboratoire d'Écologie Végétale, UMR 6553, Complexe Scientifique de Beaulieu, Université de Rennes 1, 35042 Rennes Cedex, France
b  Équipe Cycle Biogéochimique, Inra - Centre de Nancy, 54280 Champenoux, France

(Received 19 January 2001; accepted 3 May 2001)

Abstract
Litterfall is the first phase of the biogeochemical cycle and returns nutrients to the soil. This paper demonstrates the quantitative distribution of the different components throughout the year in four stands of a beech time sequence. Litterfall increases as the forest evolves and as basal area increases: from 2.1 t/ha/an in the thicket to 4.7 t/ha/an in the mature high forest. Leaves represent 90% of the total litterfall in the young stand and 70% in the oldest stand. The proportion of leaves decreases during forest rotation. Most of the categories are related to the age and basal area, because of the architecture and maturity of the trees. Other factors could explain litterfall dynamics, e.g. human management or animals. Climate is a preponderant factor for the litterfall production and plays a role in the species phenology. The litterfall dynamics during the time sequence, and the observed shifts in phenology give rise to different pedogenetic processes.

Résumé
Production de litière dans une chronoséquence d'une hêtraie (Fagus sylvatica) atlantique. Les retombées de litière sont à la base des cycles biogéochimiques et assurent le retour au sol des nutriments. Cet article présente la répartition quantitative, par compartiment, au cours de deux ans de suivi et dans quatre peuplements de hêtre d'une chronoséquence. Les retombées totales de litière augmentent avec l'âge de la parcelle et la surface terrière : de 2,1 t/ha/an dans le fourré à 4,7 t/ha/an dans la vieille futaie. Les feuilles représentent 90 % des retombées totales dans le jeune peuplement et 70 % dans la parcelle âgée. La proportion de feuilles diminue au cours de la chronoséquence. La plupart des catégories sont reliées à l'âge et à la surface terrière, par l'intermédiaire de l'architecture et de la maturité du peuplement. D'autres facteurs peuvent expliquer la dynamique des retombées: la sylviculture, les animaux. Le climat est un facteur prépondérant dans la production de litière et a un rôle également sur la phénologie des espèces. La dynamique des retombées de litière au cours de la chronoséquence ainsi que les décalages phénologiques observés sont à la base de processus pédogénétiques différents.


Key words: litter production / beech / time sequence / dry matter

Mots clés : hêtre / retour litière / chronoséquence / matière sèche

Correspondence and reprints: Myriam Lebret Tel. 33 02 99 28 61 52; myriam.lebret@univ-rennes1.fr

© INRA, EDP Sciences 2001