Free access
Issue
Ann. For. Sci.
Volume 58, Number 8, December 2001
Page(s) 829 - 842
DOI http://dx.doi.org/10.1051/forest:2001166
DOI: 10.1051/forest:2001166

Ann. For. Sci. 58 (2001) 829-842

Effects of fertilization on the vascular ground vegetation of European beech (Fagus sylvatica L.) and sessile oak (Quercus petraea (Matt.) Lieb.) stands

Laurent Misson, Gaëtan du Bus de Warnaffe and Mathieu Jonard

Université catholique de Louvain, Unité des eaux et forêts, place Croix du Sud, 2 bte 9, 1348 Louvain-la-Neuve, Belgium

(Received 12 February 2001; accepted 9 August 2001)

Abstract
The objective of this study was to assess the effects of base cation (Ca, Mg, K) and phosphorous (P) fertilization on the vascular ground vegetation in mature European beech and sessile oak stands located on acid brown soils. Two types of treatment were applied next to control plots (dolomite lime, dolomite lime + natural phosphate + potassium sulphate). Specific richness, total cover (% ), equitability coefficient as well as the Ecological Group of the ground vegetation were studied. Four years after dolomite application, new N-demanding and ruderal species appeared and increased the specific richness. The natural phosphate application combined with potassium sulphate positively influenced the emergence of new mesotrophic plant species. In the beech stands the total cover tended to increase while in the oak stand the equitability coefficient decreased. The specific richness of the initial acidophilous vegetation remained unchanged but the total cover decreased. Differences between the response of the ground vegetation in the oak and the beech stands were attributed to a difference in stand density.

Résumé
Effets de la fertilisation sur les plantes vasculaires du sous-bois dans des peuplements de hêtre (Fagus sylvatica L.) et de chêne sessile (Quercus petraea (Matt.) Lieb.). L'objectif de cette étude est d'évaluer les effets d'une fertilisation en cations basiques (Ca, Mg, K) et P sur les plantes vasculaires du sous-bois dans des peuplements adultes de hêtre et de chêne sessile situés sur des sols bruns acides. Deux types de traitement ont été appliqués et comparés à un témoin (dolomie, dolomie + phosphate naturel + sulfate de potassium). La richesse spécifique, le recouvrement total, le coefficient d'équitabilité ainsi que les groupes écologiques de la végétation au sol ont été étudiés. Quatre ans après l'application de dolomie, de nouvelles espèces nitrophiles et rudérales apparaissent, augmentant ainsi la richesse spécifique. Le phosphate naturel combiné au sulfate de potassium influence positivement l'émergence de nouvelles espèces mésophiles. Dans les peuplements de hêtre, le recouvrement total tend à s'accroître et dans le peuplement de chêne le coefficient d'équitabilité diminue. La richesse spécifique de la végétation initiale acidophile reste inchangée mais le recouvrement total diminue. Des différences entre la réponse de la végétation au sol dans les peuplements de chêne et de hêtre ont été mises en évidence et ont été attribuées à la différence de densité de peuplement.


Key words: base cation / phosphorous / acid brown soil / plant diversity / ecological group

Mots clés : cation basique / phosphore / sol brun acide / diversité floristique / groupe écologique

Correspondence and reprints: Laurent Misson Tel. +32 10 47 25 47; Fax. +32 10 47 36 97;
    e-mail: misson@efor.ucl.ac.be

© INRA, EDP Sciences 2001