Free access
Issue
Ann. For. Sci.
Volume 59, Number 1, January-February 2002
Page(s) 107 - 118
DOI http://dx.doi.org/10.1051/forest:2001010


Ann. For. Sci. 59 (2002) 107-118
DOI: 10.1051/forest:2001010

Heterogeneity and differentiation of the tree flora in three major land uses in Guangzhou City, China

C.Y. Jim

Department of Geography, The University of Hong Kong, Pokfulam Road, Hong Kong, China

(Received 2nd January 2001; accepted 28 June 2001)

Abstract
The tree flora of humid-tropical Guangzhou city in south China was studied to understand its composition and variations. Aerial photographs identified three major urban-forest types in three land uses: institutional, park and roadside. Data on 115 064 trees in 246 species were statistically analyzed. Park and roadside areas have lower species richness than institutional forest. Park habitat has relatively more rooms for species, biomass and floral enrichment. Roadside leads in tree density with full utilization of plantable space, whereas institutional forest has the highest species density index and the most rare natives. Commonality of species amongst forests limits to 91 species, with park and institutional sharing 68 species, and road sharing merely 8 and 1 species respectively with institutional and park. Institutional forest has distinct composition and character, with less domination by popular species and more solitary or rare species. Native species exceed exotics at roadside; institutional and park have a reverse trend. Practical implications for urban-forest management are discussed.

Résumé
Hétérogénéité et différenciation de la flore arborée dans trois principaux types d'occupation des sols dans la ville de Guangzhou, Chine. La flore arborée de la ville de Guangzhou du sud de la Chine, caractérisée par un climat tropical humide, a été étudiée dans le but de comprendre sa composition et ses variations. Les photographies aériennes ont permis d'identifier trois types majeurs de forêts urbaines dans trois types d'occupation des sols : institutionnel, parc et bord de route. Les données sur 115 064 arbres de 246 espèces ont été analysées statistiquement. Les aires de parcs et de bords de route sont moins riches en espèces que ne le sont les forêts institutionnelles. L'habitat des parcs laisse plus de place à un enrichissement en espèces, biomasse et flore. Le bord de route conduit à une densité d'arbres utilisant pleinement les espaces plantables, alors que la forêt institutionnelle a l'index de densité d'espèces le plus élevé et le plus d'espèces autochtones rares. Dans la forêt, les espèces courantes se limitent au nombre de 91, dont 68 communes aux parcs et aux forêts institutionnelles, les bords de route n'ayant en commun que 8 et 1 espèces, respectivement, avec les forêts institutionnelles et les parcs. La forêt institutionnelle présente une composition et un caractère spécifiques, avec une prédominance moindre des espèces de peuplier et d'avantage d'espèces solitaires ou rares. Les espèces autochtones sont plus nombreuses que les espèces exotiques le long des routes tandis que la tendance inverse est observée pour les parcs. Les implications pratiques pour l'aménagement des forêts urbaines sont discutées. forêt urbHétérogénéité et différenciation de la flore arborée dans trois principaux types d'occupation des sols dans la ville de Guangzhou, Chine. La flore arborée de la ville de Guangzhou du sud de la Chine, caractérisée par un climat tropical humide, a été étudiée dans le but de comprendre sa composition et ses variations. Les photographies aériennes ont permis d'identifier trois types majeurs de forêts urbaines dans trois types d'occupation des sols : institutionnel, parc et bord de route. Les données sur 115 064 arbres de 246 espèces ont été analysées statistiquement. Les aires de parcs et de bords de route sont moins riches en espèces que ne le sont les forêts institutionnelles. L'habitat des parcs laisse plus de place à un enrichissement en espèces, biomasse et flore. Le bord de route conduit à une densité d'arbres utilisant pleinement les espaces plantables, alors que la forêt institutionnelle a l'index de densité d'espèces le plus élevé et le plus d'espèces autochtones rares. Dans la forêt, les espèces courantes se limitent au nombre de 91, dont 68 communes aux parcs et aux forêts institutionnelles, les bords de route n'ayant en commun que 8 et 1 espèces, respectivement, avec les forêts institutionnelles et les parcs. La forêt institutionnelle présente une composition et un caractère spécifiques, avec une prédominance moindre des espèces de peuplier et d'avantage d'espèces solitaires ou rares. Les espèces autochtones sont plus nombreuses que les espèces exotiques le long des routes tandis que la tendance inverse est observée pour les parcs. Les implications pratiques pour l'aménagement des forêts urbaines sont discutées.


Key words: urban forest / urban tree / species diversity / species association / tree management

Mots clés : forêt urbaine / arbre urbain / diversité des espèces / association d'espèces / aménagement des arbres

Correspondence and reprints: C.Y. Jim Tel. +852 2859 7020; Fax +852 2559 8994;
    e-mail: hragjcy@hkucc.hku.hk

© INRA, EDP Sciences 2002