Free access
Issue
Ann. For. Sci.
Volume 59, Number 2, March 2002
Page(s) 185 - 195
DOI http://dx.doi.org/10.1051/forest:2002005


Ann. For. Sci. 59 (2002) 185-195
DOI: 10.1051/forest:2002005

Effects of livestock and prescribed fire on coppice growth after selective cutting of Sudanian savannah in Burkina Faso

Louis Sawadogoa, Robert Nygårdb and François Palloa

a  CNRST, INERA, Département Production Forestière, BP 10 Koudougou, Burkina Faso
b  Swedish University of Agricultural Sciences SLU, 901 83 Umeå, Sweden

(Received 8 January 2001; accepted 28 September 2001)

Abstract
Can livestock grazing and/or fire regimes be used to promote coppice growth in Sudanian savannah silviculture? Effects of livestock and prescribed fire regimes on stool sprouting after selective cutting were followed during 6 years. Half the initial basal area (at stump height) of 10.8 m 2 ha -1 (500 stems ha -1) was cut on 48 plots of 0.25 ha each. In a split-plot design with and without livestock, the effects of annual "early fire" (as soon as possible after end of the rainy season), no fire and 2 years without fire were tested. With moderate (50% of the potential) grazing of 0.7 TLU ha -1 stump mortality decreased and basal area per stool (stems > 10 cm GBH) increased, which we assume was due to reduced sprout/grass competition. Fire regimes had no major impact and no significant interaction was found. Six years after cutting, coppice basal area was 1.1 m 2 ha -1, corresponding to a recovery of 20% of the initially removed area.

Résumé
Effets du pâturage et du feu prescrit sur l'évolution d'un taillis après coupe sélective d'une savane soudanienne au Burkina Faso. Le pâturage et/ou le régime de feu peuvent-ils être utilisés pour promouvoir la croissance des rejets de souche après coupe en savane soudanienne ? Les effets du pâturage et d'un régime de feu prescrit, sur l'évolution d'un taillis après coupe sélective, ont été étudiés pendants six années. La moitié de la surface terrière initiale (à hauteur de souche) de 10,8 m 2 ha -1 (500 tiges ha -1) a été coupée sur 48 parcelles de 0,25 ha chacune. Dans un dispositif split-plot avec et sans pâturage, différents régimes de feu, à savoir un feu précoce annuel (appliqué le plus tôt possible après la saison pluvieuse), pas de feu et deux ans sans feu ont été étudiés. Avec un pâturage modéré (50 % de la capacité de charge) de 0,7 unités de bétail tropical par hectare, la mortalité de souche a diminué et la surface terrière (tiges > 10 cm DHP) par souche a augmenté. Les régimes de feu n'ont pas eu d'impact majeur et il n'y a pas eu d'interactions significatives. Six années après la coupe, la surface terrière des rejets était de 1,1 m 2 ha -1, correspondant à un taux de recouvrement de 20 %.


Key words: grazing / browsing / early fire / stool sprouting / fuelwood

Mots clés : pâturage / pâturage aérien / feu précoce / régénération par rejet de souche / bois de feu

Correspondence and reprints: Robert Nygård Tel. +46 90 7865872; Fax. +46 90 7867669;
    e-mail: Robert.Nygard@ssko.slu.se

© INRA, EDP Sciences 2002