Free access
Issue
Ann. For. Sci.
Volume 59, Number 4, May-June 2002
Page(s) 419 - 428
DOI http://dx.doi.org/10.1051/forest:2002016


Ann. For. Sci. 59 (2002) 419-428
DOI: 10.1051/forest:2002016

Secondary succession of Alnus viridis (Chaix) DC. in Vanoise National Park, France: coexistence of sexual and vegetative strategies

Fabien Anthelme, Lionel Cornillon and Jean-Jacques Brun

Laboratoire Écologie Spatiale et Fonctionnelle, Unité de Recherche Écosystèmes et Paysages Montagnards, CEMAGREF Grenoble, 2 rue de la papeterie, BP 76, 38402 St-Martin-d'Hères Cedex, France

(Received 23 April 2001; accepted 29 August 2001)

Abstract
In the western Alps, Alnus viridis expansion on subalpine grasslands brings major modifications in the functioning of ecological systems. The aim of this study was to assess which reproduction strategies were responsible for colonization and persistence of the shrub. Indices of vegetative and sexual reproduction were assessed in four 100 m 2 sites distinguished by the date of A. viridis settlement to determine the prevalent strategy as a function of age of the A. viridis stand. Results indicated that sexual allocation to reproduction was effective in all situations, whereas layering was absent in the site displaying the most recent A. viridis settlement. The number of cones per individual declined significantly from strictly sexual-related individuals to individuals displaying both reproduction strategies. (Mann-Whitney test: U = 132: P = 0.022). On these grounds we argue that A. viridis colonization process on secondary succession is supplied exclusively by sexual reproduction. In contrast, temporal persistence of dense stands is thought to require layering, which is also hypothesized to maintain a mechanism of inhibition towards arboreal coniferous species of late successional stages.

Résumé
Succession secondaire de Alnus viridis (Chaix) DC. dans le parc national de la Vanoise, France : coexistence de stratégies sexuelle et végétative. Dans les Alpes occidentales, l'expansion d'Alnus viridis sur pelouses subalpines entraîne des modifications majeures dans le fonctionnement des écosystèmes. Le but de cette étude est de déterminer quelles sont les stratégies de reproduction à l'origine de la colonisation et de la persistance de l'espèce. Des indices de reproduction végétative et sexuée d'individus ont été mesurés dans quatre sites de 100 m 2 différenciés par la date d'installation d'A. viridis . Les résultats obtenus indiquent que la production de graines a lieu dans toutes les situations, alors que le marcottage est absent dans le mésosite le plus récemment colonisé par A. viridis. Le nombre de cônes produits par individu est par ailleurs plus faible chez les individus qui utilisent une combinaison des reproductions végétative et sexuée que chez les individus à reproduction strictement sexuée (test Mann-Whitney : U = 132, P = 0,022 ). Sur la base de ces résultats, nous formulons l'hypothèse que la colonisation des pelouses subalpines par A. viridis s'appuie exclusivement sur la reproduction sexuée des individus. En revanche, sa régénération sous son propre couvert est essentiellement dépendante de ses capacités de reproduction végétative, également suspectées d'être à l'origine d'un mécanisme d'inhibition vis-à-vis de ses concurrents arborés des stades de succession ultérieurs.


Key words: land disuse / reproduction / strategy / subalpine / succession

Mots clés : déprise agro-pastorale / reproduction / stratégie / subalpin / succession

Correspondence and reprints: Jean-Jacques Brun Tel.: 04 76 76 27 27; fax: (33) 476 513 803; jean-jacques.brun@grenoble.cemagref.fr

© INRA, EDP Sciences 2002