Free access
Issue
Ann. For. Sci.
Volume 59, Number 7, November 2002
Page(s) 753 - 760
DOI http://dx.doi.org/10.1051/forest:2002061
Ann. For. Sci. 59 (2002) 753-760
DOI: 10.1051/forest:2002061

The influence of cork oak pruning on the yield and growth of cork

Isabel Cañellas and Gregorio Montero

Silviculture Department, CIFOR-INIA, Apdo. 8.111, 28080 Madrid, Spain
(Received 8 February 2001; accepted 22 April 2002)

Abstract
Bearing in mind the importance of pruning as a silvicultural treatment in cork oak (Quercus suber L.) open woodland of the dehesa type, an experiment was designed to assess the effect of pruning on cork yield. This work was carried out in two ways: synchronically, comparing pruned sites with others which were either unpruned or pruned at different times, and diachronically, comparing pruned and unpruned trees within the same site. The five test sites (with forty trees in the synchronic and eighty in the diachronic plots) were selected in south-west Spain. In all cases measurements of the cork production were made in kilos per square metre of surface stripped, total cork yield per tree, and the mean thickness of stripped cork. Analysis was carried out using a paired data comparison test. The effect of pruning on yearly cork growth was also analysed by examining the annual growth rings. In the five plots analysed there were no significant differences (95% confidence intervals) between pruned and unpruned trees in terms of kilos of cork produced per square metre of surface stripped, nor for total cork yield per tree. Neither were there significant differences in annual cork growth rings, even when the pruning was carried out during the cork-stripping period.

Résumé
Influence de l'élagage du chêne-liège sur la croissance et la production de liège . Étant donné l'importance de l'élagage comme traitement sylvicole habituel dans les pâturages de chêne liège (Quercus suber L.) du type dehesa, une expérience a été réalisée pour déterminer l'éffet de l'élagage sur la production de liège. Ce travail a été mené en suivant deux démarches : d'une part (étude synchronique) en comparant des placettes élaguées et non élaguées, ou bien élaguées à différents moments, et d'autre part (étude diachronique) en comparant dans la même placette des arbres élagués et non élagués. Les cinq placettes d'essai (40 arbres dans les placettes synchroniques et 80 arbres dans les diachroniques) ont été choisies dans le sud-ouest de l'Espagne. Dans tous les cas, les kilogrammes de liège produits par mètre carré de surface décortiquée, la production totale de liège par arbre et l'épaisseur moyenne du liège récoltée ont été mesurés. L'analyse statistique a été réalisée avec un test de comparaison de données couplées. L'effet de l'élagage sur la croissance annuelle du liège a été aussi analysé en étudiant les cernes de croissance. Dans les cinq placettes analysées, aucune différence statistiquement significative (95 % d'écart de confiance) n'a été observée entre les arbres élagués et les non élagués pour les kilogrammes de liège produits par mètre carré de surface décortiquée, ni pour la production totale par arbre. Aucune différence n'a pas non plus été trouvée entre les cernes de croissance du liège, même quand l'élagage a été réalisé pendant la période de décorticage.


Key words: Quercus suber / pruning / cork production / pruned biomass / cork growth

Mots clés : Quercus suber / élagage / production de liège / biomasse / croissance du liège

Correspondence and reprints: Isabel Cañellas Tel.: 34 91 3476867; fax: 34 91 3572293; canellas@inia.es

© INRA, EDP Sciences 2002