Free access
Issue
Ann. For. Sci.
Volume 60, Number 5, July-August 2003
Page(s) 439 - 448
DOI http://dx.doi.org/10.1051/forest:2003036
Ann. For. Sci. 60 (2003) 439-448
DOI: 10.1051/forest:2003036

Aboveground biomass relationships for beech (Fagus moesiaca Cz.) trees in Vermio Mountain, Northern Greece, and generalised equations for Fagus sp.

Dimitris Zianis and Maurizio Mencuccini

Institute of Ecology and Resource Management, Darwin Building, Mayfield Road, Edinburgh EH9 3JU, UK
(Received 5 July 2002; accepted 30 October 2002)

Abstract
Allometric equations describing tree size-shape relationships for beech (Fagus moesiaca Cz.) in the Vermio Mountains of Northern Greece are presented. Diameter at breast height explained most of the variability in the dependent variables (total aboveground, stem, and branch biomass), while tree height was the second most important regressor in estimating foliage mass. Equations developed in USA and Europe for Fagus spp. were also reported and validation with the field data indicated that the American regressions closely predicted total tree biomass for the study forest. In addition, the raw data were used to test a recent theoretical model and large deviations were found between theoretical and empirical values. Finally, generalised equations for Fagus spp. were developed based on these data and several other published equations. Validation of the generalised equations indicated that accurate predictions may be obtained when these regressions are applied over a broad geographical area.

Résumé
Relations concernant la biomasse aérienne pour le hêtre (Fagus moesiaca Cz.), dans le massif du Vermio au nord de la Grèce, et équations génériques pour Fagus sp. Dans l'article suivant sont présentées des équations allométriques décrivant les relations taille-forme pour une espèce particulière de hêtre, Fagus moesiaca (Cz.), dans le massif du Vermio, au nord de la Grèce. Le diamètre à hauteur de poitrine explique en grande partie la variabilité des variables indépendantes (biomasse aérienne totale, biomasse des tiges, biomasse des branches), tandis que la hauteur de l'arbre est la deuxième variable indépendante la plus importante lors de l'estimation de la masse du feuillage. Les équations développées aux états-Unis et en Europe pour les différentes espèces de hêtre (Fagus spp.) sont également présentées. Leur validation, obtenue avec les données recueillies sur le terrain, indique que les régressions américaines prédisent de manière précise la biomasse totale de l'arbre dans la forêt étudiée. En outre, les données de terrain ont été utilisées pour tester un modèle théorique récent, ce qui a permis de mettre en évidence de larges variations entre les valeurs théoriques et empiriques. Finalement, des équations génériques concernant Fagus spp. ont été développées à partir de ces données et de plusieurs autres équations publiées. La validation de ces équations génériques indique que des prédictions précises peuvent être obtenues quand les régressions sont appliquées à une large échelle géographique.


Key words: allometry / biomass / generalised equations / Fagus moesiaca Cz. / Northern Greece

Mots clés : allométrie / biomasse / équations génériques / Fagus moesiaca Cz. / nord de la Grèce

Correspondence and reprints: Dimitris Zianis
    e-mail: Zianis.Dimitris@ed.ac.uk

© INRA, EDP Sciences 2003