Free access
Issue
Ann. For. Sci.
Volume 60, Number 7, October-November 2003
Technical, Environmental and Economic challenges of Forest Vegetation Management
Page(s) 681 - 690
DOI http://dx.doi.org/10.1051/forest:2003062
Ann. For. Sci. 60 (2003) 681-690
DOI: 10.1051/forest:2003062

Long-term effects of vegetation control treatments for release of Engelmann spruce from a mixed-shrub community in Southern British Columbia

Balvinder Singh Biringa, Philip George Comeaub and Peter Fieldera

a  British Columbia Ministry of Forests, Research Branch, PO Box 9519, Stn. Prov. Gov., Victoria, B.C., Canada, V8W 9C2
b  Department of Renewable Resources, University of Alberta, 4-42 Earth Sciences Building, Edmonton, Alberta, Canada, T6G 2E3

(Received 24 June 2002; accepted 19 February 2003)

Abstract - In British Columbia, vegetation management treatments are widely used to ensure successful establishment of young stands and achievement of free-growing requirements. A study was established in 1991 to examine the effectiveness of vegetation control treatments for release of Engelmann spruce (Picea engelmannii Parry) seedlings from a mixed-shrub community. The study consisted of eight treatments replicated three times in a completely randomized design. The treatments comprised six combinations of spring, summer and annual repeated manual cutting, a single application of glyphosate, and an untreated control. Controlling the mixed-shrub community one-year after planting using glyphosate and manual cutting treatments significantly improved spruce survival. Repeated manual cutting significantly improved survival over that achieved with only a single treatment. Consequently, the density of well-spaced trees was significantly increased in the repeated manual cutting and glyphosate treatments. In 2001, the untreated control only has 27% of well-spaced spruce trees that are free growing compared to more than 50%, 75% and 83% in single cutting, repeated manual cutting and glyphosate treatment, respectively. Treatments significantly increased height and groundline diameter from the third through the seventh year but not in year ten. Continued mortality of suppressed seedlings after year seven is a probable cause of lack of treatment differences in the tenth year. However, height-to-diameter ratio was significantly reduced in year ten for all treatments over the control and for repeated versus single cutting treatments. Ten-years after treatment, significant differences in vegetation community percent cover, richness, and diversity were not detected among treatments.

Résumé - Effets à long terme de traitements de contrôle de la végétation effectués pour dégager des épicéas d'Engelmann concurrencés par divers arbustes, en Colombie Britannique méridionale. En Colombie Britannique, on fait largement appel à des traitements de gestion de la végétation pour faciliter l'installation des jeunes peuplements et leur permettre de se développer librement. Une étude a été engagée en 1991 pour juger l'efficacité de traitements de contrôle de la végétation visant à dégager des épicéas d'Engelmann (Picea engelmanii Parry) concurrencés par divers arbustes. Cette étude comportait huit traitements, répétés trois fois selon un dispositif en blocs complets. Pour les traitements, il s'agissait de six combinaisons de dégagements par coupe effectués au printemps ou en été pendant une ou plusieurs années, d'une seule application de glyphosate, et enfin d'un témoin sans intervention. Le contrôle de la végétation arbustive par application de glyphosate un an après plantation, ou par les traitements dégagement par coupe, se traduit par une amélioration significative de la survie des épicéas. Des dégagements répétés pendant plusieurs années se révèlent nettement supérieurs à un seul dégagement, pour la survie. Il en résulte que la densité de plants convenablement répartis est améliorée de manière significative avec les traitements dégagement répétés plusieurs années ou application de glyphosate. En 2001 le témoin ne comportait que 27 % de plants convenablement répartis et poussant librement, contre respectivement 50 %, 75 % et 83 % pour les traitements un seul dégagement, dégagements pendant plusieurs années, et application de glyphosate. Ces traitements se traduisent par une augmentation significative de la croissance en hauteur et du diamètre au collet de la troisième à la septième année, mais sont sans effet la dixième année. Cette absence de différence entre traitements la dixième année est probablement due à la mortalité progressive des plants affaiblis après la septième année. Cependant, à l'année dix, le rapport hauteur sur diamètre était pour tous les traitements significativement inférieur à celui du témoin. Il était également inférieur avec des dégagements répétés comparé aux placeaux soumis à un seul dégagement. Dix ans après traitement, il n'a pas été possible de déceler des différences significatives concernant la couverture, la richesse et la diversité de la communauté végétale.


Key words: Engelmann spruce / vegetation management / repeated manual cutting / glyphosate / free growing

Mots clés : epicéa d'Engelmann / gestion de la végétation / dégagement manuel / glyphosate / croissance libre

Corresponding author: Balvinder Singh Biring Balvinder.Biring@Gems3.gov.bc.ca

© INRA, EDP Sciences 2003