Free access
Issue
Ann. For. Sci.
Volume 61, Number 2, March 2004
Page(s) 149 - 156
DOI http://dx.doi.org/10.1051/forest:2004006
Ann. For. Sci. 61 (2004) 149-156
DOI: 10.1051/forest:2004006

Opportunistic methods of controlling vegetation, inspired by natural plant succession dynamics with special reference to natural outmixing tendencies in a gap regeneration

Jean-Philippe Schütz

Swiss Federal Institute of Technology (ETH-Z) Zürich, Chair of Silviculture, 8092 Zürich, Switzerland
(Received 6 September 2002; accepted 28 February 2003)

Abstract - This paper outlines the prerequisites for research into natural and opportunistic methods of vegetation control. These methods must be chemical-free and respect naturalness, but must still be acceptable in terms of cost. These alternative regeneration control methods are discussed and illustrated. Firstly, weed control is influenced by the degree of shading during the regeneration process. The principle of antibiosis can also be used by sowing an admixture of herbs: these are invasive enough to flourish but favour the soil's biological activity (or other factors) enough to reduce weed development and so assist the regeneration process. In the long term, natural plant dynamics in temperate Central Europe lead to fairly regular stands, which are composed of relatively poor species, due to natural outmixing processes. This paper examines natural regeneration development in a 0.25 ha gap. Results show that starting from a very heterogeneous mixture of spontaneously regenerated seedlings (20 species), a considerable reduction in tree species in the dominant stand layer has taken place after 15 years. Outmixing differs depending on light conditions. Ash, which is an intolerant species, dominates in the gap centre, and beech, a tolerant species, dominates along the edge of the patch and under the old stand's shelter.

Résumé - Méthodes opportunistes de contrôle du développement de la végétation de parterre de coupe, inspirées de la dynamique naturelle de la succession végétale avec mention particulière des effets de démélange dans une régénération en trouée. Le présent texte souligne les conditions-cadre de la recherche de méthodes opportunistes de contrôle de la végétation du parterre de coupe. Elles se veulent libres d'intrants chimiques, respectueuses de la naturalité et acceptables en termes de coûts. On présente et illustre de telles méthodes alternatives de contrôle de la végétation. C'est tout d'abord l'utilisation de l'ombrage pendant le processus de régénération qui permet de bien gérer la végétation adventive. D'autres possibilités sont l'utilisation des principes d'antibiose et notamment l'installation par semis dirigé d'un mélange de plantes herbacées suffisamment prospère pour empêcher la prolifération d'autres plantes plus gênantes et pas trop incompatible avec un bon développement des ligneux désirés et ceci tout en agissant de façon favorable sur l'activité biologique du sol. À long terme le développement de la végétation ligneuse aboutit pour les conditions d'Europe centrale tempérée à la constitution de peuplements relativement pauvres en essences à cause de phénomènes de démélange. On présente les résultats du développement d'un rajeunissement naturel dans une trouée moyenne (d'environ 25 ares), constitué au départ de 20 espèces qui après 15 années démontre un effet très significatif de réduction du mélange d'essences dans l'étage dominant. Ce processus de démélange diffère en fonction de l'ombrage. Le frêne espèce héliophile domine les autres essences au centre de la trouée et le hêtre, sciaphile, dans les bords et en lisière.


Key words: outmixing / natural regeneration / antibiosis / mixture / sowing

Mots clés : démélange / rajeunissement naturel / antibiose / mélange / semis

Corresponding author: Jean-Philippe Schütz jean-philippe.schuetz@env.ethz.ch

© INRA, EDP Sciences 2004