Free access
Issue
Ann. For. Sci.
Volume 61, Number 8, December 2004
Page(s) 815 - 823
DOI http://dx.doi.org/10.1051/forest:2004076
Ann. For. Sci. 61 (2004) 815-823
DOI: 10.1051/forest:2004076

Predispositions and symptoms of Agrilus borer attack in declining oak trees

Dries Vansteenkistea, Luc Tirryb, Joris Van Ackera and Marc Stevensa

a  Laboratory of Wood Biology and Technology, Faculty of Agricultural and Applied Biological Sciences, Ghent University, Coupure Links 653, 9000 Gent, Belgium
b  Laboratory of Agrozoology, Faculty of Agricultural and Applied Biological Sciences, Ghent University, Coupure Links 653, 9000 Gent, Belgium

(Received 13 August 2003; accepted 6 April 2004)

Abstract - This paper presents results of a semi-quantitative study on the role of Agrilus biguttatus F. in oak decline in Belgium. Larvae of this insect breed in living subcortical tissues of European oak. Several factors favouring attacks are discussed, among which the overall health condition and the local physical and biochemical status of the host tree. Larvae, feeding galleries, pupae, imago and D-shaped emergence-holes of A. biguttatus were observed exclusively in declining and recently dead oaks. Attacks start in the south-facing, sun-exposed parts of the subcrown stem, with a preference for thicker-barked trees or similar areas within declining trees. The feeding of early larval stages induces subcortical necrosis and longitudinal bark cracking. The more destructive tunnelling of advanced larval stages cuts functional vessels and phloem elements, which enhances the decline. In conclusion, effects on wood quality and suitable control options are discussed.


Résumé - Prédispositions et symptômes d'attaques d'Agrilus dans des chênes dépérissants. Nous présentons les résultats d'une étude semi-quantitative portant sur le rôle du Coléoptère Agrilus biguttatus F. dans le dépérissement de chênes en Belgique. Les larves de cet insecte s'attaquent au xylème et au phloème vivants. Plusieurs facteurs favorisant les attaques sont discutés. Parmi ces facteurs, la santé générale et les états physiques et biochimiques locaux de l'arbre hôte semblent être décisifs pour permettre sa colonisation. Des larves, des galeries sous-corticales, des nymphes, des adultes et des trous d'émergence en forme de D d'A. biguttatus ont été trouvés uniquement dans des chênes dépérissants ou morts récemment. Les attaques commencent dans les parties ensoleillées de l'arbre situées en dessous de la couronne et exposées vers le sud, avec une préférence pour des arbres ou des zones de l'arbre qui sont affaiblis et qui ont une écorce épaisse. Les larves juvéniles endommagent le cambium vasculaire et provoquent ainsi une fissuration longitudinale dans l'écorce. Les galeries des stades larvaires plus avancés coupent des éléments de xylème et de phloème fonctionnels et stimulent ainsi le dépérissement. Pour conclure, les effets sur la qualité du bois et des mesures de contrôle adéquates sont discutés.


Key words: decline / Quercus spp. / Agrilus biguttatus F. / symptoms / predisposition

Mots clés : dépérissement / Quercus spp. / Agrilus biguttatus F. / symptômes / prédisposition

Corresponding author: Dries Vansteenkiste Dries.Vansteenkiste@UGent.be

© INRA, EDP Sciences 2005