Free access
Issue
Ann. For. Sci.
Volume 62, Number 2, March 2005
Page(s) 175 - 181
DOI http://dx.doi.org/10.1051/forest:2005009
Ann. For. Sci. 62 (2005) 175-181
DOI: 10.1051/forest:2005009

Consequences of increased deer browsing winter on silver fir and spruce regeneration in the Southern Vosges mountains: Implications for forest management

Patricia Heuzea, Annik Schnitzlera and François Kleinb

a  Laboratoire Biodiversité et Fonctionnement des écosystèmes, Équipe de Phytoécologie, Université de Metz, Campus Bridoux, avenue du Général Delestraint, 57070 Metz Cedex, France
b  Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage, Centre National d'Étude et de Recherche Appliquée Sanglier-Cervidés, 1 place Exelmans, 55000 Bar-le-Duc, France

(Received 19 February 2004; accepted 19 May 2004)

Abstract - Forest and wildlife management practices in the Vosges have changed rapidly during the last 200 years, modifying interactions between animals and plants, especially deer and silver fir. In order to assess the impact of browsing on fir regeneration, we compared two sets of similar forests which differed primarily in terms of deer population dynamics and history. On slopes with southern exposures, many fir seedlings did not reach heights above 30 cm and spruce developed; this was related to browsing intensity. Spruce expansion was also facilitated by its presence in nearby mature stands, and was not related to a particularly high level of browsing. Of the six site characteristics taken into consideration, only the presence of foliage from the understorey above seedlings was found to benefit fir by limiting spruce development and reducing browsing intensity. Results are discussed in light of current and proposed management practices for silver fir-beech forests and their wildlife.


Résumé - Conséquences de l'augmentation de l'abroutissement hivernal par les cerfs et chevreuils sur la régénération du sapin et de l'épicéa dans les Vosges du Sud. Implications pour la gestion forestière. Les récents changements de gestion forestière et faunistique ont profondément modifié les interactions entre la flore et la faune, notamment entre les cervidés et le sapin. Pour évaluer l'impact de l'abroutissement sur la régénération du sapin, nous avons comparé deux ensembles de forêts sur la base de conditions environnementales similaires mais à différents degrés de colonisation par les cervidés. Les résultats montrent que les sapins des versants exposés sud subissent une pression d'abroutissement forte et poussent difficilement au-delà de 30 cm, alors que l'épicéa est particulièrement abondant. L'expansion de l'épicéa au détriment du sapin abrouti est également facilitée par sa présence parmi les arbres matures, mais ici sans relation avec un abroutissement particulièrement fort du sapin. Un seul facteur parmi les sept étudiés joue en faveur du sapin : la présence d'une strate arbustive, qui limite le développement de l'épicéa et réduit l'abroutissement du sapin. Les résultats sont discutés en relation avec la gestion actuelle des hêtraie-sapinières vosgiennes et de leur faune, et des propositions sont émises pour une gestion qui intègre davantage la présence des animaux.


Key words: silver fir-beech forest / regeneration / browsing / deer / management

Mots clés : hêtraie-sapinière / régénération / abroutissement / cervidés / gestion

Corresponding author: Patricia Heuze heuze@hotmail.com

© INRA, EDP Sciences 2005