Free access
Issue
Ann. For. Sci.
Volume 62, Number 5, July-August 2005
Page(s) 423 - 428
DOI http://dx.doi.org/10.1051/forest:2005038
Ann. For. Sci. 62 (2005) 423-428
DOI: 10.1051/forest:2005038

Seasonal and intraspecific variation of frost tolerance in leaves of three Canarian laurel forest tree species

Águeda Mª González-Rodríguez, Mª Soledad Jiménez and Domingo Morales

Dpto. de Biología Vegetal, Universidad de La Laguna, 38207 La Laguna, Tenerife, Spain

(Received 20 July 2004; accepted 3 March 2005)

Abstract - The effect of freezing temperatures was studied in leaves of three tree species growing in the laurel forest of the Canary Islands, relictic vegetation of Tertiary Mediterranean flora. The decrease in photochemical capacity of PSII (Fv/Fm) was compared with visual assessment to determine the degree of frost damage 24 h after treatment. The study was carried out in sun and shade leaves, and in two different seasons, to obtain information about the intraspecific and seasonal variability of frost resistance of these three species. Our results showed that the studied species are sensitive to freezing temperatures, Laurus azorica being the most resistant species, undergoing damage at -10 ºC, while Persea indica and Myrica faya were damaged at -6 ºC and -4 ºC, respectively. In the warm season, sun leaves were less resistant to freezing temperatures than in the cold season and these leaves showed lower resistance than shade ones. The frost resistance shown by these species was lower than that of most Mediterranean woody species. However, the existence of other Mediterranean woody plants, with similar sensitivity to freezing temperatures, indicates that low temperatures were probably not the main cause in the past of their present confinement.


Résumé - Variation saisonnière et intraspécifique de la tolérance à la gelée des feuilles de trois espèces arborescentes de la forêt de laurier des îles Canaries. L'effet du gel a été étudié chez des feuilles de trois espèces d'arbres de la forêt de laurier des îles Canaries, végétation relique de la flore méditerranéenne du tertiaire. La diminution de la capacité photochimique de PSII (Fv/Fm) a été comparée à l'évaluation visuelle pour déterminer le degré de dommages de la gelée 24 h après le traitement. L'étude a été effectuée pour les feuilles de lumière et d'ombre, et à deux saisons différentes, pour obtenir des informations sur la variabilité intraspécifique et saisonnière de la résistance à la gelée de ces trois espèces. Nos résultats ont prouvé que les espèces étudiées sont sensibles au gel et Laurus azorica est l'espèce la plus résistante qui subira des dommages à -10 ºC, cependant Persea indica et Myrica faya ont été endommagées à -6 ºC et à -4 ºC, respectivement. Pendant la saison chaude, les feuilles de lumière étaient moins résistantes au gel que pendant la saison froide et ces feuilles ont montré des résistances inférieures à celles des feuilles d'ombre. La résistance à la gelée des ces espèces a été plus faible que celle des espèces ligneuses méditerranéennes. Cependant, l'existence d'autres plantes ligneuses méditerranéennes, avec une sensibilité semblable aux températures de gel, indique que les basses températures n'étaient probablement pas la cause principale dans le passé de leur confinement actuel.


Key words: chlorophyll fluorescence / Laurus azorica / Persea indica / Myrica faya / visual damage

Mots clés : fluorescence de la chlorophylle / Laurus azorica / Persea indica / Myrica faya / dommages visuels

Corresponding author: Águeda Mª González-Rodríguez aglerod@ull.es

© INRA, EDP Sciences 2005