Free access
Issue
Ann. For. Sci.
Volume 62, Number 6, September-October 2005
Page(s) 513 - 523
DOI http://dx.doi.org/10.1051/forest:2005056
Ann. For. Sci. 62 (2005) 513-523
DOI: 10.1051/forest:2005056

Sprouting ability and mortality of chestnut (Castanea sativa Mill.) after coppicing. A case study

Fulvio Giudicia and Andreas Zinggb

a  WSL, Swiss Federal Institute for Forest, Snow and Landscape Research, Sottostazione Sud delle Alpi, Bellinzona, Switzerland
b  WSL, Swiss Federal Institute for Forest, Snow and Landscape Research, Birmensdorf, Switzerland

(Received 6 December 2004; accepted 16 March 2005)

Abstract - To study the sprouting ability of chestnut stands a 60 year old coppice stand in southern Switzerland was coppiced by removing all live and dead shoots. Two years and four years after coppicing surveys of the newly produced shoots was carried out in order to analyse growth and mortality of the young stand and to verify the factors influencing the sprouting ability. The mortality of stools was only 4%; the number of produced shoots was, with 48 shoots per stool, high and the growth of the shoots was remarkable. Stand structure, stool density and the dimensions of the old stools neither reduced sprouting ability nor influenced the diameter and height growth, but the stump cut quality has a positive effect. Finally, height measurement of the dominant shoot on a stool provides a good indicator for the evaluation of the vigour of the regeneration in a chestnut coppice.


Résumé - Production de rejets et mortalité du châtaignier (Castanea sativa Mill.) après une coupe de taillis. Une étude de cas. Une étude sur la capacité à rejeter de souche du châtaignier (Castanea sativa Mill.) a été effectuée dans un taillis d'environ 60 ans d'âge en Suisse au sud des Alpes. La coupe de taillis s'est faite par l'élimination de tous les arbres vivants et morts. Un inventaire des rejets de souche a été réalisé après deux, respectivement quatre ans afin d'analyser la croissance et la mortalité du nouveau peuplement et de vérifier les facteurs influençant la capacité à rejeter de souche. La mortalité des souches est de 4 %, le nombre de rejets par souche (48) est élevé et la croissance des rejets remarquable. La structure du peuplement, la densité des souches et la dimension des vieilles souches n'ont pas d'influence négative sur la capacité de production des rejets ou sur la croissance en diamètre et en hauteur de ceux-ci. Par contre on observe que la qualité de la coupe de la souche a un effet positif. En conclusion, la mesure de la hauteur du rejet dominant peut servir comme un indicateur valable de la vigueur de la régénération dans un taillis de châtaignier.


Key words: chestnut coppice / silviculture / competition / shoots and stool mortality

Mots clés : taillis de châtaignier / sylviculture / compétition / mortalité de souches et des rejets

Corresponding author: Fulvio Giudici fulvio.giudici@wsl.ch

© INRA, EDP Sciences 2005