Free access
Issue
Ann. For. Sci.
Volume 63, Number 2, March 2006
Page(s) 189 - 203
DOI http://dx.doi.org/10.1051/forest:2005111
Published online 23 February 2006
Ann. For. Sci. 63 (2006) 189-203
DOI: 10.1051/forest:2005111

Non-indigenous plant species and their ecological range in Central European pine (Pinus sylvestris L.) forests

Stefan Zerbe and Petra Wirth

Institute of Ecology, Technical University Berlin, Rothenburgstraße 12, 12165 Berlin, Germany

(Received 21 January 2005; accepted 30 June 2005; published online 23 February 2006)

Abstract - In this study, forest ecosystems were analysed with regard to the occurrence and ecological range of non-indigenous plant species. Pine forests in the NE German lowland, which naturally and anthropogenically occur on a broad range of different sites, were taken as an example. The analysis is based on a data set of about 2 300 vegetation plots. The ecological range was assessed applying Ellenberg's ecological indicator values. Out of a total of 362 taxa recorded in the pine forests, only 12 non-indigenous species, including trees, shrubs, annual and perennial herbs, and one bryophyte were found. They commonly grow on sites with relatively high nitrogen availability and soil reaction values. Most species are native to North America. Taking into account that a high proportion of the investigated pine forests is of anthropogenic origin and will naturally develop towards broad-leaved forests with beech and oak, it is hypothesised that most of the observed invasions are reversible.


Résumé - Espèces non indigènes et leur habitat écologique dans les forêts de pins (Pinus sylvestris L.) de l'Europe Centrale. Dans cette étude, les écosystèmes forestiers ont été analysés eu égard à l'occurrence et à l'habitat écologique des espèces de plantes non-indigènes. Les forêts de pins dans les plaines du NE de l'Allemagne, dans lesquelles il existe naturellement et anthropogénétiquement une large gamme de sites différents, ont été prises en exemple. L'analyse s'appuie sur un ensemble de données d'environ 2300 placeaux. La gamme écologique a été établie en ayant recours aux indicateurs écologiques d'Ellenberg. Sur un total de 362 taxa notés dans les forêts de pins, seulement 12 espèces non indigènes ont été trouvées en incluant les arbres, les buissons, les herbacées annuelles et pérennes. Un seul bryophyte a été identifié. Elles se développent communément sur les sites présentant une disponibilité en azote et une réaction élevée à l'acide. Beaucoup d'espèces sont originaires d'Amérique du Nord. Prenant en compte le fait qu'une forte proportion de forêts de pins étudiées a une origine anthropogène et le fait que naturellement se développeront des forêts feuillues avec le hêtre et le chêne, il est fait l'hypothèse que la plus grande partie de ces invasions sont réversibles.


Key words: Ellenberg indicator values / forest development / human impact / nitrogen availability / plant invasions

Mots clés : valeurs indicatrices d'Ellenberg / développement de la forêt / impact humain / disponibilité en azote / invasions de plantes

Corresponding author: Stefan Zerbe Stefan.Zerbe@TU-Berlin.de

© INRA, EDP Sciences 2006