Free access
Issue
Ann. For. Sci.
Volume 64, Number 7, October-November 2007
Page(s) 691 - 698
DOI http://dx.doi.org/10.1051/forest:2007049
Published online 11 October 2007
Ann. For. Sci. 64 (2007) 691-698
DOI: 10.1051/forest:2007049

Productivity of Pinus elliottii, P. caribaea and their F1 and F2 hybrids to 15 years in Queensland, Australia

Mark Dietersa, b and Jeremy Brawnerc, b

a  School of Land, Crop and Food Sciences, University of Queensland, St Lucia, QLD 4072, Australia
b  CRC-Sustainable Production Forestry, Hobart, TAS 7001, Australia
c  CSIRO-Ensis, Cooroy, Queensland, Australia

(Received 29 October 2006; accepted 30 March 2007; published online 11 October 2007)

Abstract - Growth data are presented to 15 years of age from a genetic study involving factorial matings within and between P. elliottii var. elliottii and P. caribaea var. hondurensis, planted across three sites in southeast Queensland. Specific volume equations developed using the centroid method for each taxon/site combination as well as a generic (i.e. conical) volume equation, were used to estimate the mean annual increment (MAI) at 10 and 15 years of age. MAI estimated using the conical volume equation were downwardly biased by 18% in P. elliottii but the bias was less than 2% in P. caribaea var. hondurensis, and yielded different rankings of taxa at each site compared to the taxon/site specific volume equations. At all three sites, P. caribaea var. hondurensis and the F1 and F2 hybrids significantly exceeded the productivity of P. elliottii; however, differences between P. caribaea var. hondurensis and hybrid pine were generally small. Assuming a realistic contribution of the three site-types to the population of deployment environments, average MAIs for southeast Queensland were estimated as: 17.6, 23.0, 23.7 and 23.5 m3 ha-1 y-1 for PEE, PCH, F1 and F2 respectively.


Résumé - Productivité de Pinus elliottii, Pinus caribaea et de leurs hybrides F1 et F2 à 15 ans au Queensland (Australie). Des données de croissance jusqu'à l'âge de 15 ans ont été produites par des essais comparatifs de croisements factoriels intra et inter-spécifiques de Pinus elliottii var. elloittii et Pinus caribaea var. hondurensis, plantés dans trois sites au sud est du Queensland. Des équations dendrométriques spécifiques développées par la méthode centroïde pour chaque combinaison taxon/site ainsi qu'une équation générique (conique) de volume ont été utilisées pour estimer l'accroissement moyen annuel (AMA) à 10 et 15 ans. AMA estimé par l'équation conique de volume était affecté par un biais négatif de 18 % pour Pinus elliottii. Ce biais restait inférieur à 2 % chez Pinus caribaea var. hondurensis. Il en est résulté des différences dans les classements des taxons dans chaque site par rapport à la méthode basée sur des équations spécifiques à chaque combinaison taxon /site. Dans les trois sites, Pinus caribaea var hondurensis et les hybrides F1 et F2 ont présenté une productivité supérieure à Pinus elliottii ; cependant les différences entre Pinus caribaea var. hondurensis et les hybrides étaient généralement faibles. En utilisant une fréquence relative des trois types de sites sur l'aire de plantation de ces pins, la moyenne d'accroissement moyen annuel pour le sud est du Queensland a été respectivement estimée à : 17,6, 23,0, 23,7 et 23,5 m3 ha-1an -1 pour PEE, PCH, F1 et F2.


Key words: hybrid superiority / mean annual increment / volume equations / centroid method / genetic gain

Mots clés : vigueur hybride / accroissement moyen annuel / équations dendrométriques / méthode centroïde / gain génétique

Corresponding author: m.dieters@uq.edu.au

© INRA, EDP Sciences 2007