Free access
Issue
Ann. For. Sci.
Volume 64, Number 8, December 2007
Page(s) 839 - 844
DOI http://dx.doi.org/10.1051/forest:2007068
Published online 22 November 2007
Ann. For. Sci. 64 (2007) 839-844
DOI: 10.1051/forest:2007068

Shoot development and dieback in progenies of Nothofagus obliqua

Javier Puntieria, b, Javier Grosfelda, b, Marina Stecconib, Cecilia Briona, María Marta Azpilicuetac, Leonardo Galloc and Daniel Barthélémyd

a  Departamento de Botánica, Universidad Nacional del Comahue, Quintral 1250, 8400, Bariloche, Argentina
b  Consejo Nacional de Investigaciones Científicas y Técnicas, Argentina
c  Laboratorio de Genética Forestal, Instituto Nacional de Tecnología Agropecuaria, EEA Bariloche, Argentina
d  INRA, Unité Mixte de Recherche CIRAD-CNRS-INRA-IRD-Université Montpellier 2, " botAnique et bioinforMatique de l'Architecture des Plantes " (AMAP), UMR T51 (CIRAD), UMR 5120 (CNRS), UMR 931 (INRA), M123 (IRD), UM27 (UMII) TA A-51/PS2, Blvd. de la Lironde, 34398 Montpellier, Cedex 5, France

(Received 29 December 2006; accepted 23 May 2007; published online 22 November 2007)

Abstract - Shoot growth and dieback were compared among progenies of nursery-grown seedlings of Nothofagus obliqua belonging to seven progenies of the same provenance (Quila-Quina, Argentina). First-year shoots consisted of one growth unit (GU) and second-year shoots of one or two GUs. The probability of development of two GU was similar for all progenies. Progenies were different in terms of shoot size, terminal bud abscission, the extent of shoot dieback after shoot extension and the node of origin of the relay shoot on the first shoot. Plants with a second-year shoot consisting of two GUs had a thicker stem and more nodes than those with single-GU shoots. The selection of N. obliqua seed trees based on architectural traits suitable for forestry development at specific sites must contemplate variability among progenies and their probabilities of successful development under different conditions.


Résumé - Développement et dépérissement des pousses de descendances de Nothofagus obliqua. La croissance et le dépérissement des pousses ont été comparés entre sept descendances de Nothofagus obliqua élevées en pépinière et issues d'une même provenance (Quila-Quina, Argentine). Les pousses de la première année n'étaient formées que d'une seule Unité de Croissance (UC) tandis que les pousses de deuxième année étaient constituées d'une ou deux UCs. La probabilité de développement d'une deuxième UC était constante quelle que soit la descendance. Les descendances ont montré des différences en termes de taille de pousse, d'abscission du bourgeon terminal, d'étendue de dépérissement des UC en fin d'extension et vis-à-vis du noeud d'origine de la pousse relais sur la pousse de première année. Les plantes avec une pousse de seconde année comportant deux UC avaient une tige plus épaisse et avec plus de noeuds que celles avec des pousses à une seule UC. La sélection, basée sur des traits architecturaux, d'arbres de N. obliqua issus de graines, pour qu'elle soit adaptée à la foresterie, doit prendre en compte la variabilité entre descendances et leurs probabilités de réussite et de bon développement sous des conditions diverses.


Key words: shoot dieback / growth unit / plant architecture / progeny / Nothofagus

Mots clés : dépérissement des pousses / unité de croissance / architecture des plantes / descendance / Nothofagus

Corresponding author: jpuntier@crub.uncoma.edu.ar

© INRA, EDP Sciences 2007