Free access
Issue
Ann. For. Sci.
Volume 66, Number 5, July-August 2009
Article Number 513
Number of page(s) 8
DOI http://dx.doi.org/10.1051/forest/2009030
Published online 09 July 2009
Ann. For. Sci. 66 (2009) 513
Number of pages: 8
DOI: 10.1051/forest/2009030

Allometric above-belowground biomass equations for Nothofagus pumilio (Poepp. & Endl.) natural regeneration in the Chilean Patagonia

Andreas Schmidt1, Marcela Poulain1, Daniel Klein1, Kim Krause1, Karen Peña-Rojas2, Harald Schmidt2 and Andreas Schulte1

1  Institut für Landschaftsökologie, Westfälische Wilhelms Universität Münster, Robert Koch Straße 26, 48149, Münster, Germany
2  Facultad de Ciencias Forestales, Universidad de Chile, Avenida Santa Rosa 11315, Santiago, Chile

Received 8 August 2008; Accepted 2 December 2008; Published online 9 July 2009

Abstract
• In the present study, allometric biomass equations were developed for Nothofagus pumilio natural regeneration relating foliage, stem and branches (aboveground), roots (belowground), and total biomass to basal diameter and total height, based on destructive measurements of 390 naturally regenerated seedlings and saplings.
• Basal diameter was the most important independent variable in all equations and accounted for more than 88% of the variability of the different biomass components. The addition of height as a second independent variable slightly improved the predictions.
• The best-fit biomass components equations that were based on combinations of basal diameter and height as independent variables had adjusted R2 values between 0.80 and 0.95 and a mean percent standard error between 21.3% and 26.6%.
• Based on the best-fit biomass equations and the natural regeneration development in a 14-years chronosequence in forests managed under shelterwood cuts, the total biomass varied from 0.9 Mg ha-1 (0.5 Mg ha-1 above and 0.4 Mg ha-1 belowground) for the primary forest, before the shelterwood cuts, to 19.5 Mg ha-1 (13.6 Mg ha-1 above and 5.9 Mg ha-1 belowground) 14 years after the seed cut. In the same period, carbon storage varied, from 0.5 Mg ha-1 to 9.8 Mg ha-1.


Résumé - Équations allométriques pour la biomasse aérienne et souterraine pour la régénération naturelle de Nothofagus pumilio en Patagonie chilienne.
• Dans la présente étude, des équations allométriques ont été élaborées pour prédire la biomasse du feuillage, des tiges, des branches et des racines, ainsi que de la biomasse totale, à partir du diamètre à la base et de la hauteur totale dans une régénération naturelle de Nothofagus pumilio . Des mesures destructives ont été réalisées sur 390 plants régénérés naturellement et de jeunes arbres.
• Le diamètre à la base était la plus importante variable indépendante dans toutes les équations et représentait plus de 88 % de la variabilité des différentes composantes de la biomasse. L'ajout de la hauteur en tant que deuxième variable indépendante, a légèrement amélioré les prédictions.
• Le meilleur ajustement des équations des composantes de la biomasse, fondées sur des combinaisons du diamètre à la base et de la hauteur comme variables indépendantes, a produit des valeurs de R2 comprises entre 0,80 et 0,95 et un pourcentage moyen d'erreur standard compris entre 21,3 % et 26,6 %.
• En utilisant le meilleur ajustement des équations de biomasse, nous avons établi dans le cas d'une régénération naturelle étudiée à travers une chronoséquence de 14 années dans des forêts gérées en coupes d'abri, que l'accroissement en biomasse totale a varié entre 0,9 Mg ha-1 (0,5 pour les parties aériennes et 0,4 pour les racines) pour la forêt primaire, avant les coupes d'abri, et 19,5 Mg ha-1 (13,6 et 5,9, respectivement) 14 ans après la coupe d'ensemencement. Dans la même période, le stockage du carbone est passé de 0,5 à 9,8 Mg ha-1.


Key words: biomass equations / Nothofagus pumilio / natural regeneration / carbon storage / chronosequence

Mots clés : équations de la biomasse / Nothofagus pumilio / régénération naturelle / stockage du carbone / chronoséquence

Corresponding author: andreas.schmidt@wald-zentrum.de

© INRA, EDP Sciences 2009