Free access
Issue
Ann. For. Sci.
Volume 50, Number Supplement, 1993
Genetics of oaks
Page(s) 208s - 214s
DOI http://dx.doi.org/10.1051/forest:19930719
Ann. For. Sci. 50 (1993) 208s-214s
DOI: 10.1051/forest:19930719

Growth-chamber trial on frost hardiness and field trial on flushing of sessile oak (Quercus petraea Liebl)

K Liepe

Federal Research Center of Forestry and Forest Products, Institute of Forest Genetics, Siekerlandstr 2, 2070 Grosshansdorf, Germany

Abstract - The effects of late spring frost on 1-year-old seedlings of 10 European sessile oak provenances at different stages of development were simulated in growth chambers at temperatures ranging between -1.5 and -13 °C. For plants with: 1) swollen buds, 2) newly unfolded leaves or 3) young, fully developed leaves, the critical temperature for frost injuries was between -4 and -8 °C. Terminal buds, lammas shoots and secondary buds dehardened with delay during flushing. Therefore, the occurrence of frost damage to particular organs was dependent upon flushing stage at the time of exposure to frost. Following frost injury, most plants flushed by producing new leaves from secondary buds. Frost-hardiness variations were observed between the 10 provenances for plants at the same phenological stages. Field studies conducted on 34 provenances revealed that those from southern and southeastern Europe flushed early. Consequently, they were more susceptible to late spring frosts than other provenances which flushed later.


Résumé - Variabilité de la résistance au froid et du débourrement chez le chêne sessile. L'effet des gelées tardives a été simulé en chambre de croissance sur des semis d'un an de chêne sessile appartenant à 10 provenances européennes. Les températures variant entre -1,5°C et -13°C ont été appliquées à différents stades de développement des semis. Les plants ayant soit des bourgeons gonflés, soit des jeunes feuilles repliées sur le bourgeon, soit des jeunes feuilles totalement allongées, sont sensibles aux dégâts de gelées à des températures variant entre -4 °C et - 8 °C. Les bourgeons terminaux, les secondes pousses et les pousses axillaires se développent plus lentement durant le débourrement sous l'effet des basses températures. Les dégâts de gelée sur les différents organes dépendent de leur état de développement au moment de l'exposition au froid. Les plants endommagés par les gelées produisent de nouvelles pousses à partir de bourgeons axillaires. Des différences de réponse au froid ont été observées entre provenances au même stade de développement phénologique. Les observations faites dans les plantations comparatives sur 34 provenances ont montré que les origines sud et sud-est de l'Europe débourrent plus précocement. Celles-ci sont plus sensibles au gelées tardives que leurs homologues qui débourrent plus tardivement.


Key words: Quercus petraea / frost hardiness / hardiness against late frost / flushing / growth-chamber / provenance / variation

Mots clés : Quercus petraea / résistance au froid / résistance aux gelées tardives / chambre de croissance / provenance / variabilité