Free access
Issue
Ann. For. Sci.
Volume 61, Number 1, January-February 2004
Page(s) 81 - 86
DOI http://dx.doi.org/10.1051/forest:2003087
Ann. For. Sci. 61 (2004) 81-86
DOI: 10.1051/forest:2003087

Relationships between hydraulic traits and habitat preference for six Acer species occurring in the French Alps

Jérôme Tissiera, Luc Lambsb, Jean-Paul Peltiera and Gérard Marigoa

a  Laboratoire d'écologie Alpine, Université Joseph Fourier, BP 53, 38041 Grenoble Cedex 9, France
b  Centre d'écologie des Systèmes Aquatiques Continentaux, 29 rue Marvig, 31055 Toulouse Cedex 04, France

(Received 23 October 2002; accepted 11 April 2003)

Abstract - Xylem hydraulic properties and vulnerability to cavitation were studied in six Acer species which occur, in the French Alps, along a soil moisture gradient from the moist valleys to the drier mountain stands. The results obtained suggest that a relationship existed between hydraulic properties and the species moisture preference. Maples located in dry zones (A. opalus, A. monspessulanum) proved more resistant to drought-induced cavitation than species that occurred in an irrigated area (A. negundo, A. pseudoplatanus, A. platanoides, A. campestre). The most vulnerable species to cavitation (A. negundo, A. pseudoplatanus, A. platanoides, A. campestre) showed the highest hydraulic conductances, whereas more cavitation-resistant species (A. opalus, A. monspessulanum) had the lowest conductances. This suggests a trade-off between hydraulic efficiency and cavitation vulnerability. The possible ecological significances of these data are discussed in relation to the distribution of Acer species in their natural habitats.

Résumé - étude des relations entre les caractéristiques hydrauliques et les exigences écologiques de six espèces d'Acer dans les Alpes françaises. Les propriétés hydrauliques du xylème et la vulnérabilité à la cavitation ont été étudiées chez six espèces d'Acer qui se distribuent, dans les Alpes françaises, selon un gradient d'exigence hydrique depuis les vallées humides jusqu'à des zones plus sèches de moyenne montagne. Les résultats obtenus suggèrent l'existence d'une relation entre les propriétés hydrauliques et le gradient d'exigence hydrique des différentes espèces d'Acer. Les érables situés dans les zones sèches (A. opalus, A. monspessulanum) sont plus résistants à la cavitation que ceux implantés dans les stations bien alimentées en eau (A. negundo, A. pseudoplatanus, A. platanoides, A. campestre). De plus, les espèces les plus vulnérables à la cavitation (A. negundo, A. pseudoplatanus, A. platanoides, A. campestre) possèdent les conductances hydrauliques les plus élevées et inversement pour les espèces les moins sensibles (A. opalus, A. monspessulanum). Ceci suggère l'existence d'un « trade-off » entre efficience hydraulique et vulnérabilité à la cavitation. Ces résultats sont analysés au plan écologique en relation avec le mode de distribution des différentes espèces dans leur environnement respectif.


Key words: drought tolerance / hydraulic conductance / xylem cavitation / Acer species

Mots clés : tolérance à la sécheresse / conductance hydraulique / cavitation du xylème / Acer species

Corresponding author: Gérard Marigo gerard.marigo@ujf-grenoble.fr

© INRA, EDP Sciences 2004